AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d'Abi !!! Clique ICI pour le lui souhaiter !!! Smile

Partagez | 
 

 You're too precious for him ♦ feat Skye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


date d'inscription : 18/02/2016
messages : 240
copyright : Malbe

avatar : Jamie Dornan
age du personnage : 32 ans
Porte monnaie : 218

http://hey-roomie.forumactif.org
MessageSujet: You're too precious for him ♦ feat Skye   Sam 12 Mar - 0:20


Julian & Skye
       
       
You're too precious for him
     
« Bonne soirée, fais attention à toi ! » Avec toute l'insouciance de la jeunesse, Skye lui avait répondu un "oui oui !" avant de filer en soirée. Le nombre de "oui oui" qu'il avait pu donner ainsi et les conneries qui en avaient suivirent... Ses parents seraient verts d'apprendre tout ce qu'il avait pu faire durant sa jeunesse. Et le pire c'est qu'il n'était pas sûr d'être encore rentré dans les rangs. Il faisait plus attention qu'avant, pour Austin, c'était sûr. Mais les conneries lui passaient toujours par la tête et il ne leur disait pas toujours non. Enfin... C'était, qui il était, l'image qu'il avait de lui-même. Dans les faits, les soirées de folies avaient pris une claque à la naissance de son fils et l'élever seul n'avait plus vraiment permis ce genre de chose. Cela redevenait possible maintenant qu'il vivait à distance de sa famille et avait une nourrice à la maison. Mais pour ce soir, c'était à elle de sortir et monsieur Tennant restait seul à garder la demeure.

Un film, ennuyant à mourir -tellement qu'il aurait plu à Skye-, un livre pour rattraper les choses et l'homme se coucha en laissant à Turbo le soin de dormir dans le couloir et veiller sur les habitants de la maison. Il dormait profondément quand la truffe du chien vient effleurer sans bruit sa main. Immédiatement, le cerveau de Julian s'éveilla et il fut attentif aux bruits autour de lui. Aucun ne lui parvient en dehors de la présence de son chien. Mais le canidé blanc n'avait pas pour habitude de le réveiller sans raison et ses sens dépassaient grandement celle de l'homme. Rapidement, Julian attrapa une tenue à enfiler, un slip, un jogging et un tee-shirt et sans allumer la lumière, descendis en bas en suivant son chien. Il pouvait le distinguer légèrement grâce à la lueur de dehors et le pelage clair de l'animal. L'air inquiet, son compagnon se dirigea vers la porte d'entrée. Sourcils froncés, Julian le contourna pour se rendre à une fenêtre et jeter un coup d'oeil à l'extérieur. Ah. C'était donc cela qui avait attiré l'attention du chien.

Sa nourrice était de retour. Bien qu'il ne pouvait pas distinguer son visage ainsi coller à cet ado, il ne pouvait y avoir d'erreur possible en vue de sa silhouette et de sa chevelure. Ce spectacle agaçant à l'œil avait lieu au pied de sa porte et avait tout de ce qui pouvait être irritant dans la jeunesse. Ou bien simplement Julian avait lui-même retenu ses envies depuis un peu trop longtemps. Mais le résultat était le même : une veine sur sa tempe s'agita à la vue des mains masculine qui fouinait et tripotait le fessier de la demoiselle. Il soupira pour lui-même. Ça ne le regardait pas, Skye pouvait bien faire ce qu'elle voulait. Mauvaise foi pure ou qu'il en soit vraiment persuadé lui-même, Julian décida que Turbo continuerait d'être inquiet tant qu'il y aurait des gens au pas de la porte.  

Sans plus de précaution que cela, Julian se rendit donc à l'entrée et ouvrit la porte. Sans même se gratter la gorge, il s'appuya contre l'encoignure et observa les tourtereaux avec la ferme intention de les déranger. Une gorgée d'air dans ses poumons l'informa que les deux jeunes avaient déjà bien bu, au moins un des deux empestait l'alcool. « Vous deux... vous empêchez le chien de dormir. Soit vous montez dans la chambre, soit vous allez dans une voiture -pas la mienne- soit vous faites je ne sais quoi, mais ne restez pas sous le porche, j'aimerais pouvoir dormir. » Il était exactement dans le rôle du parent chiant et cela l'irrita un peu plus. À cet instant, le garçon bougea assez pour qu'il puisse apercevoir enfin son visage. « Oh, mais c'est pas vrai... » Non, franchement, c'était ça le genre de Skye ? Impossible. « Ce n’est même pas un trois, Abigail. À quel point as-tu bu pour que ce mec devienne potable ? » Il n'avait pas marqué de points en l'embrassant avec les deux mains sur son cul, mais là... Julian se tourna vers Skye. Des yeux brillant ou rouge, un teint pâlot hormis quelques rougeurs sur les joues, il n'y avait pas à s'y tromper. Surtout à en juger par son temps de réaction. « Aller, ça suffit, à la maison toi. » Sans même lui demander son avis, il attrapa la jeune femme par les épaules et d'un quart de tour sur lui-même, la plaça dans la maison. Il glissa sa main dans la poche de son jogging pour en sortir son portable et sans pitié, prit une photo du jeune homme à peine sortie de l'adolescence. « Donne-moi ton numéro de portable, elle te rappelleras demain si elle le veut quand elle ne sera plus bourrée. » Ou pas surtout. C'était la meilleure solution à ses yeux, si elle était sérieuse, elle le serait toujours demain et aurait l'occasion de lui gueuler dessus de tout son soul. Ça n'était que partie remise. Sinon, il lui évitait une nuit qu'il devenait de merde en vue des réactions et du degré d'alcool de ce type. « Rentre chez toi. Ne conduis pas. » Plus froid aurait été difficile. Poussant toujours Skye vers l'intérieur, il referma la porte à clé. Quoi qu'elle en pense, il était d'accord avec lui-même et trop agacé pour entrer dans la moindre négociation.

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


     

_________________

If I showed you my flaws
If I couldn't be strong
Tell me honestly
Would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 709
pseudo/surnom : Caramelle
copyright : timeless.

avatar : Nina Dobrev
age du personnage : 29 ans
Porte monnaie : 658

http://we-are-young.forumactif.org
MessageSujet: Re: You're too precious for him ♦ feat Skye   Mar 15 Mar - 0:40




     


Julian && Skye
I am too precious for him
Oui ce soir je serais prudente...en théorie ! Julian étant rentré un peu plus tôt que les autres soirs, je m'autorise une petite soirée entre amis artistes, autrement dis une petite soirée qui risque de mal se terminer. J'ai plusieurs cercles différents qui ne se mélangent pas forcément et je sais qu'en général, les moments passés avec mes amis du campus avaient toujours tendance à se terminer d'une façon totalement imprévue. Ce soir, pas de voiture...j'ignore dans quel état je rentrerais et je ne voudrais pas être totalement irresponsable. C'est donc moulée dans une petite robe noire que je quitte l'appartement des Tennant, prête à faire la fête

Quelques heures plus tard, je quitte la boite de nuit où nous avions élu domicile ma bande et moi, légèrement - beaucoup - éméchée et cachée sous le bras d'un jeune homme dont je ne suis pas sûre d'avoir saisis le prénom...mal se terminer vous vous souvenez. Je n'ai pas l'habitude de boire autant, mais dans l'euphorie de la soirée, je me suis laissé aller, tant et si bien que quand ce Mike, ou ce Tom ou ce Lenny (peut importe), m'a proposé de me ramener à la maison, j'ai accepté sans rechigner. Il n'y a bien sûr, personne dans la bande qui soit en état de m'empêcher de faire une telle bêtise, voilà pourquoi je me retrouve en quelques secondes affalée du côté passager de sa vieille voiture tout aussi pourrit que la mienne. Sa main posée sur ma cuisse, je suis trop perchée pour l'en empêcher et je commence à somnoler. J'ai juste eut le temps de lui donner mon adresse, avant de le laisser imaginer la fin de la soirée à sa guise.

Quelques minutes plus tard, nous voilà devant la résidence des Tennant. A peine sortie du véhicule un brin titubante, le bras de Mike (ou Tom, ou Tony...) se glisse sur ma taille, tandis qu'il m'approche lentement de la porte d'entrée. Il me plaque délicatement contre la dite porte avant de poser ses lèvres dans mon cou, ce qui me tire un petit rire amusé, un brin chatouilleuse, et quand ses lèvres capturent les miennes, je me laisse faire sans résister...ce tableau serait la campagne parfaite contre les abus d'alcool. Une jeune fille éméchée, en train de se faire peloter par un type qu'elle ne connait ni d'Eve ni d'Adam et qui ne serait certainement pas son genre en temps normal...pathétique. Alors que je glisse mes mains dans ses cheveux que j'agrippe fermement (oui j'ai un petit côté sauvage quand je m'y mets), la porte d'entrée s'ouvre et je manque de tomber à la renverse. Heureusement, machin, moins éméché que moi, me rattrape, me plaquant contre lui. C'est la voix un brin tonitruante de Julian qui me ramène un peu sur terre.

Il aimerait pouvoir dormir ? Et en quoi les baisers échangés pouvaient le déranger. Je fronce les sourcils, un brin perplexe, toujours accrochée à machin, et alors que je m'apprête à répondre et à protester (comme je l'aurais fais avec mon père - ou avec Duncan parfois), Julian renchérit, critiquant mon choix en matière d'homme. Cependant, la première chose que je relève, c'est le Abigaïl qui sort de sa bouche. Je pointe donc approximativement le doigt devant moi, avant de protester pour la première fois

« M'appelle pas Abigaïl...moi c'est Skye...Skye... » Il avait tendance à m'appeler Abigaïl et sobre, j'arrivais à le supporter, mais saoule, c'était impossible. Il n'y avait que mes parents et ma famille qui m'appelaient comme ça et je tiquais légèrement à chaque fois que ce prénom sortait de la bouche de mon patron. Alors l'alcool aidant, je me permet de lui communiquer mon mécontentement. Une fois cela fait, je jette un coup d'oeil vers machin que je dévisage. Du bout des doigts, je tripote son visage alors que je cherche à me faire un avis, mais ma vision étant légèrement floue, c'est plutôt compliqué. J'incline la tête sur le côté, avant de dire d'une petite voix « Si quand même...t'es mignon quand même... » pas vraiment convaincue.

J'ai à peine le temps d'en dire davantage, que je sens des mains fermes se fermer sur mes épaules et m’entraîner à l'intérieur de la maison. Je titube légèrement en protestant « Hééé, mais hééé attend...machin attends » Cachée à l'intérieur derrière Julian, je peste de plus belle « Mais qu'est-ce que tu fais papa...euh Julian...laisses-moi ! » Je remarque à peine la photo qui est prise, trop occupée à essayer de me frayer un chemin vers la sortie, mais vue mon gabarit, je ne fais pas le poids contre mon patron imposant. Il me pousse davantage vers l'intérieur, avant de congédier Machin et de fermer la porte à clé. Perchée sur mes talons hauts, je reste plantée là à le regarder, les yeux ronds et les lèvres entrouvertes.

« Non mais...c'était quoi ça...je...je... » J'ai du mal à parler, c'est certain « Mais pour qui tu te prends ? Ca va pas d'envoyer balader...Tom...Mike...fin bref comme ça ? » En voilà une façon de parler. Bien sûr, sobre, je ne me serais jamais permise de lui parler ainsi, mais cette façon qu'il avait eut de se mêler de ma vie privée de cette façon avait le don de m'agacer. « J'ai 22 ans, pas 12 et je peux faire ce que je veux jusqu'à preuve du contraire ! » Mes yeux bleus normalement si pétillants, lancent à présent des éclairs à mon patron. Je ne comprends pas son geste et pour la première fois, j'ai le sentiment qu'il dépasse les limites.
     
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 18/02/2016
messages : 240
copyright : Malbe

avatar : Jamie Dornan
age du personnage : 32 ans
Porte monnaie : 218

http://hey-roomie.forumactif.org
MessageSujet: Re: You're too precious for him ♦ feat Skye   Mer 16 Mar - 0:16


Julian & Skye
       
       
You're too precious for him
     
S'il s'était laissé emporter ? Oui. S'il le reconnaissait ? Non, absolument pas. Pas maintenant, pour l'instant il était agacé. Agacé d'entendre Skye protester quant au fait qu'il l'appelle Abigail. C'était nouveau ça. Nouveau et agaçant et pourtant rassurant. L'entendre s'opposer à lui n'était pas désagréable, ça prouvait non seulement qu'elle n'était pas entièrement anesthésiée par l'alcool, mais elle sortait aussi de sa réserve polie et de sa place d'employée pour laquelle elle optait jusque-là. Mais encore une fois, en vue de son comportement de con pour lequel il venait d'opter, c'était rassurant qu'elle ne laisse pas la chose passer. Pour autant, Julian était certain d'une chose : dans le fond, il avait raison, peu importait qu'il est mit peu de manière dans la forme. C'était le milieu de la nuit bon sang. Il se sentit vieux en pensant cela. « On discutera de comment t'appeler plus tard, tu veux ? » Question rhétorique, bien évidemment.

L'homme n'eut plus aucun doute quand au taux d'alcool dans le sens de la jeune étudiante quand elle prit l'adolescent par le menton pour essayer de le jauger. Julian supplia mentalement de pouvoir le foutre à la porte en deux temps trois mouvements. Et il ne s'en priva pas, malgré les protestations de Skye. Elle était trop petite et c'est sans peine qu'il la maintient à l'intérieure de la maison.  Sans rien dire, il hocha la tête quand elle le confronta, une fois cette fichue porte refermée, à son comportement. Il aurait rit en l'entendant ne pas trouver le nom du mec si cela ne lui avait simplement pas donné plus raison encore. Il l'avait mit hors d'elle. Très bien, il pouvait lui rappeler directement en face ce qu'il avait à lui faire entendre. « Dans la cuisine, ne réveille pas Austin. » Passant la main dans son dos, l'homme la poussa jusque la cuisine sans être brusque, mais avec fermeté. Sa voix grave n'appelait à aucune négociation à ce sujet. Il referma la porte derrière eux et se mit face à elle, reprenant la discussion là où il l'avait coupé.

Le regard sérieux, il affronta sans ciller sa colère, lui imposant la sienne en retour. « Tu n'as pas douze ans effectivement. Tu en as vingt-deux, tu es jeune et surtout tu es alcoolisée. Tu es une femme et du haut de tes cinquante kilos tous mouillés, je peux naturellement te soulever du sol sans avoir à te demander ton avis. Avec ce que tu as bu d'alcool ce soir, tu tiens à peine debout. Je pourrais sans peine te pousser ou te plaquer au sol. Il en va de même pour ton Tom, Mike ou peut importe comme tu l'appelles. » Cette idée l'agaçait. Elle ne réalisait pas à quel point elle n'avait pas d'emprise sur les événements. Lui-même venait de lui imposer de rentrer sans la moindre difficulté. Il n'avait pas de mauvaise intension à son égard, mais il n'en allait pas de même pour tous les mecs de la planète. Histoire de rassembler ses pensées, il s'écarte d'elle pour aller lui chercher un verre d'eau.

« Je ne le sens pas ce mec. C'est ton choix, ton droit, on est bien d'accord. Mais je me prends pour le propriétaire de ce lieu et en tant qu'adulte et personne sobre, une personne responsable. Et j'estime que cette situation te mettait en danger. Tu n'es pas en état d'analyser quoi que ce soit correctement, tu es déjà à peine capable de me dire non quand je m'oppose à toi. Demain, tu pourras l'appeler si tu le veux, quand tu seras sobre. En attendant, je n'accepte pas que tu te mettes dans une situation où quelqu'un peut abuser de toi, contre ton gré et tant que tu n'es pas sobre, c'est la seule conclusion. À moins que tu n'es envie de discuter plus et m'expliquer comment tu envisages de coucher avec Tom-Mike alors que tu dois à peine sentir quand on te touche à l'heure actuelle ? » Le ton sec, Julian termina sa phrase en lui donnant le verre d'eau. Du menton, l'homme désigna ce à quoi il faisait référence : Turbo s'était assis aux pieds de Skye, sentant bien qu'elle se faisait actuellement grondée par "Papa" et venait la soutenir en appuyant sa tête contre sa jambe. Malgré cela, la jeune femme n'avait jusque-là pas baissé les yeux, ignorant parfaitement le chien. « Tu as trop bu Abigail. Bois, ça te fera du bien. Tu veux aller t'assoir dans le canapé ? » se risqua-t-il à suggérer en adoptant un ton plus doux. Il espérait qu'elle en avait fini de s'opposer à lui. Pas sûr, les femmes, ça pouvait rester longtemps campé sur une position.


(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


     

_________________

If I showed you my flaws
If I couldn't be strong
Tell me honestly
Would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 709
pseudo/surnom : Caramelle
copyright : timeless.

avatar : Nina Dobrev
age du personnage : 29 ans
Porte monnaie : 658

http://we-are-young.forumactif.org
MessageSujet: Re: You're too precious for him ♦ feat Skye   Ven 15 Avr - 0:00




     


Julian && Skye
 I am too precious for him
C'était tout bonnement incroyable. Me voilà recluse à la maison par mon patron qui, pour la première fois depuis que j'habite avec les Tennant, dépasse à mon sens, les limites de son pouvoir d'action. Il venait de renvoyer machin chez lui et ce, sans même me demander la permission. J'avais l'impression d'être une gamine et cette sensation ne me plaisait pas du tout. L'alcool aidant, j'ai envie de hurler et de me rebeller, comme je l'ai déjà fais quand j'étais ado. J'aurais été capable de me précipiter dans les bras de machin, juste pour prouver à Julian que j'ai le droit de faire ce que je veux. Malheureusement, la porte qui se ferme et le colosse qui se tient devant m'en dissuadent rapidement. Je proteste donc avec véhémence, mais je me fais rapidement rabattre le caquet par Julian qui me réduit au silence en parlant d'Austin. C'était bien là, la seule raison qui pouvait me pousser à me taire : le bien être de mon petit prince.

Cependant une autre chose me pousse à le faire : l'effet que l'autoritarisme de Julian à sur moi. J'ignore si c'est l'alcool, mais je trouve son attitude follement...sexy. Sa main posée dans mon dos me provoque un léger frisson qui me surprend tout autant et je me laisse entraîner sans protester, comme la petite chose que je suis - et que je me sens être à cet instant. Je pourrais sans peine te pousser ou te plaquer au sol. Mon cerveau bug littéralement à la simple évocation de Julian me plaquant au sol. Mes yeux s'arrondissent alors que je darde mon regard éclairé d'une étincelle nouvelle, dans le sien. Mon esprit fantasque - et alcoolisée - se prend à imaginer la scène et un nouveau frisson se répond le long de mon échine, tant et si bien que j'entends à peine ce qui vient ensuite et que j'oublie ce qu'il y avait avant...d'un autre côté, j'ai la capacité de concentration d'un poisson rouge dans mon état, alors oublier n'était pas vraiment un problème.

Je ne le sens pas ce mec. [...]Et j'estime que cette situation te mettait en danger. En entendant ces quelques mots, une pensée traverse furtivement mes pensées confuses : était-ce de la jalousie ? Je veux dire qu'il soit inquiet, c'était compréhensible, mais qu'il se mette dans un tel état, c'était plutôt étrange à mon avis. Mon regard jusque là furieux se teinte de malice, alors que je pose le bout de mon doigt sur son torse. Mes lèvres s’entrouvrent, amusée et je lâche, sans le moindre filtre

« Serait-ce de la jalousie monsieur Tennant ? Je veux dire...d'où vous vient ce soudain intérêt pour les personnes qui finissent dans mon lit ? » Je fais courir mon doigt en zig zag sur son torse musclé sur quelques centimètres, avant de ramener sagement ma main et de croiser mes bras sur ma poitrine. Il faut tout de même garder à l'esprit, que quelques instants plus tôt, les mains d'un homme courraient sans retenue sur mon corps et qu'il était légitime qu'il me soit un peu compliqué de sortir de cet état et des mauvaises idées que j'avais dans la tête.  ...alors que tu dois à peine sentir quand on te touche à l'heure actuelle ? A quoi faisait-il allusion ? J'étais persuadée que s'il posait la main sur moi, je le sentirais...du calme Skye, ça suffit maintenant. Je suis donc son regard et remarque la présence du chien de la famille à mes pieds...Woaw. J'étais vraiment dans un sale état. Je porte le bout des doigts à la tête de l'animal, touchée de sa sollicitude à mon égard et lui accorde quelques papouilles, avant d'attraper le verre que Julian me tend et de le porter à mes lèvres. Après quelques gorgées, je lui retend et marmonne un « Merci...» Si je voulais m'asseoir sur le canapé ? Pas vraiment...j'avais bien d'autres idées de choses à faire sur ce canapé. Je secoue vivement ma tête comme pour chasser ces pensées de mon esprit, tandis que mes joues s'empourprent. « Je...hum... » Je déglutis le temps de me ressaisir et reprend, toujours un brin vaseuse « Je crois que j'ai besoin de m'allonger...» Ou de prendre une douche glacée, au choix.
     
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 18/02/2016
messages : 240
copyright : Malbe

avatar : Jamie Dornan
age du personnage : 32 ans
Porte monnaie : 218

http://hey-roomie.forumactif.org
MessageSujet: Re: You're too precious for him ♦ feat Skye   Ven 15 Avr - 0:49


Julian & Skye
       
       
You're too precious for him
     
Il était sûrement trop sévère, dépassait les bornes, mais il ne le faisait que pour son plus grand bien. Il en était certain, c'était une évidence. Et Skye finirait par le comprendre. Mais peut-être pas grâce à sa tirade, pas sûr qu'elle est tout écoutée de ce qu'il avait dit. L'avait-elle même écouté ? Peu probable, mais il remarque qu'elle ne l'ignore pas pour autant. Il aurait donné chers pour savoir ce qui se tramait dans le cerveau de la jolie blonde. L'homme resta perplexe en voyant l'étincelle de colère dans les yeux de la jeune femme s'éteindre pour laisser place à une malice... malice suggestive qui lui donnait des idées. Ces dernières étaient plus difficiles encore à contenir tandis que Skye entrouverte les lèvres et posait son doigt contre son torse. Bon sang, si elle le prenait pour cible ce soir, il allait lui falloir toutes les forces humaines et masculines possibles pour résister. Il aurait pu passer numéro un des hypocrites si elle pouvait lire ses pensées à l'heure actuelle. Si elle l'avait regardé ainsi sans avoir bu d'alcool, Julian ne se serait pas fait prier pour s'approcher d'elle et tenter sa chance. Le mur derrière eux lui semblait soudainement bien accueillant le temps de gagner en proximité... Jul' chassa cette idée de son esprit.

D'ailleurs, Skye se chargea de recentrer ses idées. À demi. Elle lui demanda s'il était jaloux, prononçant délicieusement son nom de famille. Un air joueur au visage, elle laissa son doigt parcourir son torse en lui demandant d'où venait son intérêt pour les personnes qui finissaient dans son lit. Alcoolisée oui, mais elle suivait visiblement quand même un peu le cours des choses, assez pour pouvoir tenter de les tourner à son avantage. Julian eut un petit sourire en coin de vient prendre son doigt, le masquant entièrement dans le creux de sa main. « Jaloux ? Pourquoi devrait être jaloux d'un gamin immature ? Je suis plus séduisant, plus mature, plus musclé, ma situation sociale et financière est bonne... Qu'est-ce que je devrais lui envier ? » Julian baissa les yeux vers Skye. « Pour preuve, ce joli doigt qui vient filtrer avec mon torse, même quand je suis en train de te réprimander et que tu étais censée être fâchée contre moi. De mon point de vue, j'ai plus de raison d'être vantard que jaloux. » Il lui fit un clin d'œil avant de relâcher son doigt. A leur pied, turbo semblée rassurée que la discussion est repris un ton plus doux.

L'étudiante but sans protester le verre d'eau qu'il lui avait préparé et sembla considérer la situation doucement, reprenant un peu ses idées. D'une voix douce, Skye lui fit part qu'elle avait besoin de se coucher. Julian se passa de lui faire remarquer que cette envie de dormir serait sans doute venue en court d'activité avec Tom-Mike. « Direction en haut alors... mais avant ! » Sans finir sa phrase, Julian plaça une main sécuritaire dans le dos de Skye et se penchant en avant le long de ses jambes pour venir effleurer la cheville de la demoiselle. Sans dire mot, l'homme attrape le talon aiguille pour libérer un pied, puis l'autre. Il ne se souvenait que trop bien combien Meghan se sentait soulagée quand elle quittait ses talons en rentrant. « Et on peut y aller. » Pas d'accident chez lui, gardant une main dans le dos de sa nourrice, Julian quitta la pièce sans oublier d'emporter une bouteille d'eau pour l'estomac de sa colocataire.

Au lieu de la ramener jusque sa chambre, Julian la guida jusque-là salle de bain et sans mot dire, mit ses mains autour de la taille de la jolie blonde pour la hissa sur le meuble de la salle. Le vétérinaire ouvrit le tiroir qu'il lui avait réservé pour ranger ses produits et sortit un coton démaquillant qu'il imbiba soigneusement avant de venir délicatement nettoyer le visage de Skye. On pouvait voir qu'il s'appliquait, avec autant d'attention qu'il pouvait porter à son fils ou à un animal qu'il soignait. Puis doucement, Julian reprit la parole. « Je n'ai pas à me soucier de qui finit dans ton lit, mais.. tu es trop bien pour lui. Du moins, c'est ce qui me semble. Si vraiment il te plait, tu pourras le revoir demain, dessoûlée. Mais, crois-moi, tu peux avoir mieux, bien mieux. » Après tout, ce brin de femme était parfait, même sans la moindre trace de maquillage, une tête bien montée dans un petit corps à craquer. Une tentation qu'il refuserait ce soir, elle était bien trop alcoolisée.



(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


     

_________________

If I showed you my flaws
If I couldn't be strong
Tell me honestly
Would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 709
pseudo/surnom : Caramelle
copyright : timeless.

avatar : Nina Dobrev
age du personnage : 29 ans
Porte monnaie : 658

http://we-are-young.forumactif.org
MessageSujet: Re: You're too precious for him ♦ feat Skye   Ven 15 Avr - 2:03




     


Julian && Skye
 I am too precious for him
J'avais beaucoup, beaucoup de mal à contrôler le flot de mes pensées plus contradictoires les unes que les autres, et mon corps donnait l'impression de vouloir parler à ma place. Cependant, la dernière bribe de conscience professionnelle me hurle que toutes ces pensées ne sont pas bonnes, aussi intéressantes qu'elles soient. Malgré tout, je le regarde avec envie, des scénarios pleins la tête. Je crois bien à cet instant, être capable de glisser ma main dans ses cheveux et de lui voler un baiser. Tiens mais en voilà une idée...non stop, ça suffit maintenant.

Alors qu'il fait la liste de tout ce qu'il a en plus que machin, je ne peux m'empêcher de faire un commentaire sur son apparente humilité et sa faible estime de lui et je réponds avec un aplomb dont je n'aurais jamais fais preuve si javais été sobre « Et le plus humble aussi de toute évidence ! » toute la rage d'un peu plus tôt s'est totalement envolée, laissant la place à des sentiments plus positifs, mais sans doute tout aussi dévastateurs dans ma situation. Il ne peut d'ailleurs s'empêcher de relever le fait que j'ai tout à coup, l'air bien moins en colère que précédemment et au lieu d'acquiescer, je cède à mon orgueil, avec une pointe de mauvaise foi, en répondant « Qui vous dis que je ne suis pas encore en colère contre vous Mr Tennant ? » Mon regard se fait plus joueur que jamais sans que je ne puisse vraiment le contrôler, avant que je ne rajoute « Et puis ma colère n'est peut-être pas incompatible avec un petit flirt innocent...» Innocent, oui bien sûr. Tout comme l'étaient mes propos, mon regard et ma tête légèrement inclinée sur le côté, lui donnant une vue imprenable sur ma nuque et le début de mon décolleté...très innocent tout cela en effet !

Stop it now ! La conscience professionnelle refait son apparition à mon plus grand regret, m'incitant à me reprendre et à cesser ces allusions douteuses...Avec un petit verre de plus, je serais parvenue à la faire taire cette rabat-joie et je serais sans doute en train de m'éclater à l'heure actuelle. Une fois mon hydratation apparemment nécessaire faite, j'émet le souhait de m'allonger, sans préciser avec qui bien sûr - à mon plus grand regret - avant de sentir de nouveau la main de Julian se poser dans mon dos. Sérieusement ? Dans mon état je ne peux qu'interpréter ce geste comme une avance, alors ce n'était peut-être pas le plus judicieux. Alors que je tente de calmer mes pensées, je sens un autre contact sur ma cheville. En baissant la tête, je remarque qu'il tente de m'ôter mes chaussures. Je l'aide du mieux que je peux, titubant un peu à l'occasion, avant de lui murmurer à l'oreille une fois qu'il s'est redressé

« Je penses que le prince Charmant n'a ôté les chaussures de Cendrillon, qu'une fois arrivé au moment crucial dans la chambre à couché...Mr Tennant...» Mes lèvres proches de son cou son tentées d'y déposer un baiser, mais je m'abstiens, préférant humer son parfum discrètement...intéressant. Voilà bien une chose que je n'aurais jamais pensé faire. Sa main dans mon dos m'entraîne hors de la pièce et je me retrouve rapidement dans la salle de bain. Je me tourne afin de lui faire face, perplexe, alors que je sens ses mains se glisser sur ma taille et mes pieds quitter le sol avec une aisance incroyable. Perchée sur mon perchoir, je ne peux empêcher mes mains curieuses, de s'aventurer sur les bras qui m'ont menés jusque là. Je les place donc délicatement sur ses bras et lâche un « Vous m'impressionnez Mr Tennant...» Oui je crois bien continuer à l'appeler ainsi et ce, jusqu'à ce que je sombre dans mon sommeil aviné. Avant d'ôter mes mains, je laisse mes index sillonner délicatement les détails de ses muscles, puis je le regarde s'affairer, toujours un brin perplexe.

Me démaquiller ? Vraiment ? Et voilà qu'il m'infantilise de nouveau - du moins c'est ce que mes capteurs totalement faussés, déduisent par ce geste. Bien décidée à lui faire comprendre que je ne suis plus une petite fille, je laisse l'air de rien, mes pieds effleurer ses jambes de façon plus ou moins lascive et insistante

...mais.. tu es trop bien pour lui. Du moins, c'est ce qui me semble. Mais, crois-moi, tu peux avoir mieux, bien mieux. Je darde mon regard fraîchement démaquillé dans celui de Julian en inclinant une nouvelle fois la tête sur le côté, marquant une pause, un peu touchée par ce qu'il venait de dire. J'ignorais qu'il avait autant d'estime pour ma petite personne. Mon attention toujours concentrée sur lui, je glisse mon pied droit derrière sa jambe et exerce une légère pression afin de l'inciter à s'approcher d'avantage de moi, avant de glisser mes deux bras autour de son cou et de lâcher enfin « Vous êtes un homme bien Mr Tennant... » Je me penche ensuite légèrement vers lui et pose un baiser au coin de ses lèvres. Pour une fois, ce geste n'est pas intentionnel. Je visais un peu plus haut, mais comme on peut l'imaginer, il m'est difficile de viser juste.
     
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 18/02/2016
messages : 240
copyright : Malbe

avatar : Jamie Dornan
age du personnage : 32 ans
Porte monnaie : 218

http://hey-roomie.forumactif.org
MessageSujet: Re: You're too precious for him ♦ feat Skye   Sam 16 Avr - 0:28


Julian & Skye
       
       
You're too precious for him
     
Cette nuit s'avérait bien plus dangereuse que prévu. Julian n'avait pas besoin d'une attitude tentatrice ou d'une robe sexy pour avoir les pensées mal placées avec les femmes qui lui plaisaient. Et à son plus grand désespoir, Skye n'échappait pas à la règle malgré leur différence d'âge. Même avec un tee-shirt large, il pouvait se plaire à inventer ce qu'il pourrait voir en le retirant, un mordillement de lèvres pouvait l'amener à se visualiser dans une autre situation avec elle. Mais ça n'avait rien de raisonnable. Sans doute qu'il pourrait trouver une autre nourrice si les choses tournaient mal, mais il ne pouvait nier qu’Austin s'était attaché à la demoiselle. L'homme n'était toujours pas sûr que ce soit la meilleure des choses en soi, mais être la cause de leur séparation n'était pas vraiment dans ses priorités du moment. De belles excuses pour bien se tenir, n'est-ce pas ?

Mais ce soir, Skye ne semblait pas partager son avis. Elle eut beau lui faire remarquer qu'il n'était pas bien humble et qu'elle pouvait toujours être en colère, ce n'était pas cela qu'il retenait de son discours alcoolisé. "Un petit flirt innocent"... Elle avait vraiment cru qu'il avait la tête de l'emploi ? Julian avait était à deux doigts de s'en étouffer. Bon sang, Skye planait et était bien loin de la réalité. Si elle avait pu lire ses pensées, elle l'aurait ajouté dans la case de grand pervers. Mettant cela sur le coup de l'alcool, Julian choisit de l'ignorer. Pourtant, une minute à peine plus tard, une seconde "allusion" plus que claire sortit de la bouche de la jeune femme. À croire qu'elle voulait qu'elle lui saute dessus... sûrement sans réaliser qu'elle tentait le diable. Il s'y laisserait bien prendre. Avant de se relever, Julian hésita un instant. Ça serait tellement simple : se redresser et saisir ses lèvres. Pile, elle atterrissait et le repoussait, face elle céder et il pouvait le faire sienne, sans même avoir à monter les marches... ce mur.. Le canapé ou encore la cuisine... de délicieuses solutions à portées de main que Skye semblait presque réclamer... Oui, c'était un fantasme exquis. Auquel il ne devait en aucun cas céder. Cette Skye n'avait rien à voir avec la Skye qu'il fréquentait tous les jours. Seul l'alcool l'amenait à dire cela et il ne franchirait pas le cap si c'était pour la voir regretter le lendemain. En simple réponse à cela, Julian se gratta la gorge comme pour l'éclairer, sans rien dire.

Mais l'ignorer ou lui parlait ne suffisait pas. L'attention de la demoiselle était ailleurs, focalisée sur une chose bien précise... Restait à savoir si c'était Tom-Mike qui l'avait mis dans cet état, si c'était l'alcool ou si ça avait vraiment un e chose à voir avec lui. Et vu l'innocence habituelle de la blonde, il craignait que ce soit plus un mélange des deux premières hypothèses que réellement une attirance pour sa personne. Julian retiens un soupire d'agacement en sentant les pieds de Skye se promener d'une façon de plus en plus suggestive contre sa jambe. Il avait une envie violente de balancer la morale et de ne se soucier que de ce qu'il avait envie. La salle de bain, c'était bien aussi et pouvait coller à ses désirs. Pas l'état de Skye. Il devait se le marteler dans la tête et lutter contre lui même pendant que Skye poussait, petit à petit, comme si elle cherchait à le pousser au-delà de la limite.

Finalement, il s'approche, cédant à sa demande silencieuse et l'observe perplexe enrouler quasi amoureusement ses bras autour de sa nuque. La jeune femme continua sur sa lancée, lui murmura qu'il était un homme bien avant de l'embrasser au coin des lèvres. « Stop. » Julian avait lancé son avertissement, sans lever le ton, mais d'une voix ferme, sans appel. Il posa le coton et planta son regard dans celui de Skye. « C'est quoi ça ? Tu es toujours émoustillée de ton Tom-Mike-on-s'en-fou-de-son-nom ? Ne fais pas ça. » La mâchoire serrée, Julian contenait ses émotions. Plus que de la colère, il essayait de résister à son envie de lui faire savoir qu'il avait envie d'elle. Cette frustration était désagréable. L'homme se répétait qu'il résistait, car c'était la nourrice d'Austin, rien d'autre... Sans geste brusque, Julian prit le menton de Skye entre ses doigts pour l'amener à le regarder. « Tu me frustres. Tu es une magnifique jeune femme et je ne me ferais pas prier pour une nuit avec toi, si tu n'étais pas alcoolisée. Mais soyons clairs : si tu es une princesse, je ne suis certainement pas un prince charmant qui ôte les chaussures de Cendrillon. Ni un homme bien. Et surtout, aucun flirt avec moi n'est innocent, alors arrête de jouer. » Lentement, Julian approcha son visage de celui de la jeune femme, remit une mèche de cheveux derrière son oreille avant de venir approcher ses lèvres de son oreille. Lentement, il lui murmura « Si tu es sûre de ce que tu veux, reviens demain soir, ma chambre est grande ouverte. J'aimerais beaucoup voir la "Skye" entreprenante de ce soir, si elle existe sans alcool... Sinon je peux prendre soin de la timide également. » Délicatement, Julian effleura de ses lèvres le lobe de l'oreille féminin avant de reprendre sa place initiale en face d'elle. « Pour ce soir, tu as bu. Ce serait dommage de ne pas pouvoir sentir tout, non ? »



(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


     

_________________

If I showed you my flaws
If I couldn't be strong
Tell me honestly
Would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 709
pseudo/surnom : Caramelle
copyright : timeless.

avatar : Nina Dobrev
age du personnage : 29 ans
Porte monnaie : 658

http://we-are-young.forumactif.org
MessageSujet: Re: You're too precious for him ♦ feat Skye   Dim 24 Avr - 21:10




     


Julian && Skye
 I am too precious for him
Perchée sur le meuble de la salle de bain, il m'est bien difficile de garder un minimum de cohérence et de bon sens dans mon esprit aviné. Certes, l'alcool y est pour beaucoup, mais Machin avait déclenché quelque chose chez moi et il m'était difficile de m'en détacher, surtout face à un homme aussi charmant et séduisant que pouvait l'être Julian. Bien sûr, j'avais déjà remarqué sa beauté et son charme (il faudrait être aveugle pour ne pas les remarquer), mais je décelais quelques chose de différent ce soir, une chose qui n'était pas là lors de nos précédents échanges, sans doute parce que mon attitude était différente, une chose qui ressemblait fortement à de la frustration, ou quelque chose du genre. Il semblait faire d'énormes efforts pour éviter quelques chose, pour éviter mes avances. J'aurais bien sûr pu interpréter ça comme un patron gêné par le comportement un peu inapproprié de son employée, mais mon petit doigt me disait qu'il y avait sans doute plus que cela...Et oui, même totalement saoule, mon petit doigt fonctionnait toujours aussi bien (du moins en théorie). Et puis en plus de ce petit quelque chose que je sentais - non laisse moi tranquille, ne fais pas ça, je ne suis pas sûr de pouvoir gérer - j'en avais un peu marre d'être considérée comme une enfant aux yeux de mon très cher patron. Certes, je ne suis pas bien âgée, mais je ne suis plus une ado depuis bien longtemps. Hors je sens très souvent dans l'attitude de Julian qu'à ses yeux, j'en suis encore une et ce à de nombreux égards, ce qui avait le don de m'agacer aux plus haut point. Je ne suis plus une enfant et je n'ai pas besoin d'être protégée ou ménagée de quoi que ce soit et ça, il le comprendrait très rapidement.

Je me fais donc séductrice et aguicheuse pour toutes les raisons évoquées plus haut, bien décidée à le voir céder et avoir ainsi gain de cause. Pas contre l'idée de passer une nuit dans ses bras, je l'attire à moi, pour le remercier de sa "sollicitude" à mon égard, et je dérape dans mon geste, embrassant la commissure de ses lèvres...voilà maintenant que mon corps parlait pour moi sans même prendre la peine de demander l'avis de mon cerveau et du peu de bon sens qu'il me reste. La réaction de Julian ne se fait pas attendre et il m'ordonne de m'arrêter. Telle une enfant prise la main dans le sac - le comble pour une jeune femme désirant prouver qu'elle n'est justement plus une enfant -, je me recule, les yeux écarquillés et ôtes rapidement mes bras de ses épaules, consciente d'avoir peut-être un peu dépassé les limites.
C'est quoi ça ? Tu es toujours émoustillée de ton Tom-Mike-on-s'en-fou-de-son-nom ? Ne fais pas ça.   Mes joues s'empourprent, alors que ses propos ont un léger effet dessaoulant sur ma personne. J'ai quelque chose à prouver, certes, mais je suis tout sauf une allumeuse (oui je sais, ça ne se voit pas vraiment ce soir). Heureusement, ma nature profonde parvient enfin à refaire surface et je m'en veux rapidement de mon attitude vis à vis de mon patron. Mes lèvres s'entrouvrent alors que je m'apprête à lui faire mes excuses, mortifiée par les si nombreuses limites qui ont été dépassées ce soir, quand je sens sa main se fermer sur mon menton, m'incitant à le regarder les yeux.   Tu me frustres. Tu es une magnifique jeune femme et je ne me ferais pas prier pour une nuit avec toi, si tu n'étais pas alcoolisée. Un sourire rapide éclaire mon visage, satisfaite d'entendre de tels mots. Voilà, c'était tout ce que je voulais entendre : que je ne suis pas une gamine totalement invisible à ses yeux. Cependant, la suite de son petit discours me faire prendre conscience d'une autre vérité : Julian Tennant est bien plus que le gentil père de famille un peu taciturne et réservé que je pensais qu'il était. Je ne l'avais jamais vraiment envisagé autrement qu'en père célibataire, et ne m'étais jamais vraiment interrogé sur la vie qu'il avait pu mener avant de se retrouver seul avec Austin. Je veux dire, je ne l'avais jamais vraiment envisagé en autre autre chose qu'en simple papa gâteau. Duncan me demandait souvent quel genre d'homme était mon patron, mais je me basais toujours sur sa façon d'être avec Austin pour émettre mon avis. Ce soir, je comprends qu'il est plus, bien plus qu'un père célibataire et, au lieu de m'effrayer, cette vérité provoque une étrange sensation dans les tréfonds de mon ventre, assez semblable à celle ressentie plus tôt quand il m’attirât dans la cuisine pour me parler de mon choix avec Machin.

De plus, une telle réaction de sa part prouvait que je lui plaisais ne serait-ce qu'un, et que ses réprimandes étaient sans doute plus liées à cette fameuse frustration, plutôt qu'à un éventuel comportement considéré comme inapproprié, ce qui me rassurait un peu. Je préférais largement un "tu es trop sexy pour moi et je ne peux pas te sauter dessus car tu n'es pas en état" plutôt qu'un "c'est totalement déplacé Miss Hodgkins...vous serez virée" !

Il s'approche de moi, sans que je ne l'y ai incité cette fois-ci, arrangeant une de mes mèches derrière mon oreille, et je le regarde toujours fixement, tandis que mon sourire s'estompe un brin. Pour la première fois, je réalise que jouer, c'est bien, mais qu'il fallait savoir qui était notre partenaire de jeu...Julian n'était pas machin, ça c'était une évidence. [...]Sinon je peux prendre soin de la timide également. Je déglutit avec peine, réalisant rapidement que mon partenaire de jeu est bien plus solide que moi, avant qu'un léger frisson ne court le long de ma colonne vertébrale, en sentant ses lèvres effleurer ma peau...délicieuse sensation, qui me donnerait presque envie de me jeter dans le grand bain. Malheureusement - ou heureusement, mon avis n'est pas encore totalement arrêté sur le sujet - il met fin à ce petit jeu en décidant que dans mon état, rien n'était possible. Je reste quelques secondes plantée devant lui, mes billes bleues dardées dans son regard, cherchant en vain à faire le tri dans mes pensées, dans mes idées et à prendre une décision. Je passe à mon tour ma main dans mes cheveux, détournant le regard avec peine, poussant un soupire discret
« Je...hum...je pense qu'il serait plus sage que j'aille me coucher... » je marmonne en agitant légèrement mes cheveux autour de mon visage, et prenant le parti de faire comme si de rien n'était, comme si je ne venais pas d'allumer un brin mon patron et comme s'il ne venait pas ouvertement de me proposer de "s'occuper de moi" quand je serais sobre. Non, rien de tout cela ne venait de se passer. Je descends lentement de mon perchoir, me trouvant de nouveau à proximité de Julian et osant de nouveau le regarder dans les yeux. Cependant, avant de m'en aller, je fais lentement demi tour, passant ma main le long de ma nuque pour ôter mes cheveux du long de mon dos révélant alors la fermeture éclaire de ma robe que j'aurais été incapable de défaire seule dans mon état, avant de demander, hésitante « Si tu pouvais... »

     
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 18/02/2016
messages : 240
copyright : Malbe

avatar : Jamie Dornan
age du personnage : 32 ans
Porte monnaie : 218

http://hey-roomie.forumactif.org
MessageSujet: Re: You're too precious for him ♦ feat Skye   Lun 25 Avr - 22:49


Julian & Skye
       
       
You're too precious for him
     
Julian avait finalement trouvé la solution pour avoir la paix et cesser la tentation brûlante que Skye incarnait sous ses yeux. Pousser plus loin dans son jeu de séduction. Le naturel était revenu au galop et la Skye plus réservée était de retour sous ses yeux. Sa réaction quand il lui parlait et s'était approché d'elle ne lui avait pas échappé, mais il préférait l'ignorer. Tout comme il préférait se répéter que Skye était seulement émoustillée par l'alcool et Tom-Mike-Machin. Son sourire de satisfaction en l'entendant la qualifier de magnifique jeune femme n'était rien d'autre qu'une forme d'automatisme. Julian n'était pas un pro en matière de psychologie féminine, mais il aurait parié que c'était plus une sorte de complexe, un besoin de savoir jusqu'où elle pouvait plaire. C'était normal, elle était jeune, testait ses limites, ses capacités... Sans doute sans soupçonner combien elles étaient grandes. Bordel, elle pouvait avoir n'importe qu'elle homme dans son lit. Et vu la satisfaction que lui apportait une simple phrase, elle ne le mesurait sans doute pas. Pas plus qu'elle ne pouvait imaginer l'effet qu'elle avait sur lui. Elle n'était pas dans son esprit et heureusement encore. Elle ne verrait plus un père si elle pouvait savoir les idées déplacées qu'il arrivait à avoir en présence d'Austin.

Mais son speech à l'air d'avoir remis la jeune fille à sa place et un peu d'ordre dans ses idées. Elle jouait à vouloir l'attirer, mais elle devait bien prendre conscience de ce qu'elle voulait réellement. Savoir aussi que dans la seconde, la proie ce n'était pas lui. Bien qu'il pouvait apprécier de l'être certain soir, Skye n'avait pas assez de conscience pour assumer ce rôle. Et il se chargeait de le lui rappeler. En mettant de côté toute attitude protectrice, ce contentant d'être direct. Et ça avait fait mouche. La beauté hésita quelques secondes, réfléchissant malgré l'alcool à la meilleure solution qui s'offrait à elle. Pourtant Julian sentait déjà que son attitude avait changé. Elle avait pris conscience de combien elle l'avait provoqué. Jusqu'à ce soir, jamais il n'aurait imaginé avec un côté allumeur. Il l'avait toujours considéré d'un type plus timide, discret. Timidité qui repointait le bout de son nez : elle détourna les yeux et passa la main dans ses cheveux pour avouer à mi-mots qu'il serait plus sage qu'elle se couche. Adorable. Malgré sa frustration, Julian ne put s'empêcher de le constater. Et devant sa réaction, il sentait qu'il avait fait le bon choix. Se réveiller demain et sortir à sa nourrice innocente occupée à avoir mal aux cheveux "merci pour la nuit dernière" ? Non, pas vivable comme scénario. Se souviendrait-elle même de quoi que ce soit ? Pas sûr.

C'était tout. Elle descendit de son perchoir, démaquillée et Julian su qu'il avait gagné la manche. Enfin, la victoire était franchement relative, disons juste qu'il avait remporté le bras de fer et perdu tout un territoire... oui. La vie était dégueulasse. À peine cette remarque avait-elle traversé sa tête que Skye s'arrêta au lieu de s'éloigner.  Sa demande lui hotta provisoirement les mots de la bouche. Ce n’était rien, presque rien, quasiment rien. Juste l'aider à défaire sa robe. Ça aurait pu ne rien être. Mais cette nuque, ces hanches fines... bon sang, Julian dû se forcer à en détacher le regard. Une envie presque violente vient faire bouillir ses veines. "S’il pouvait...".... L'homme finissait la phrase pour elle dans sa tête. Lui retirer sa robe et venir se serrer contre elle, embrasser cette peau aussi délicieuse qu'une pèche et parcourir son corps de ses doigts... Il avait envie de l'entendre soupirer, de la faire s'accrocher à lui, en sueur, fébrile... Au lieu de cela, il devait se contenter de pouvoir décrocher sa robe. Il partageait son toit avec une femme cruelle. Elle lui demandait un effort sur humain.

Sans mot, Julian répondit d'un grommellement sans forme avant de rompre la distance entre eux. Rapidement, il chercha la fermeture pour la défaire. Mais il prit son temps pour faire descendre le tissu dans son dos. Sans la toucher, s'empêchant fermement de franchir une ligne de plus. Ses doigts étaient à quelques millimètres de sa peau, il pouvait en percevoir la chaleur...  Cette image allait le hanter toute la nuit. L'homme mordit sa lèvre, savourant la vue imprenable qu'il avait sur cette chute de rein à nue, ce charmant sous-vêtement qu'il aurait adoré défaire pour l'en libérer également. Julian poussa un soupir avant de poser fermement ses deux mains sur les hanches de Skye. L'empêchant de se retourner, il la guida dans le couloir dans un geste non équivoque. « Ne remet pas à un homme le choix de juger de quelle limite il faut respecter quand tu es alcoolisée. Au lit, Abigail. » Oui, elle lui en demandait trop. L'homme s'empressa de refermer la porte derrière elle, à clé. Loin de lui, elle pourrait passer une nuit tranquille. Mais il fallait bien une porte verrouillée pour qu'il en soit certain. Et une douche froide pour se dissuader d'aller voir si la demoiselle dormait. Oh, elle aurait affaire à lui demain, c'était certain. Il allait lui apprendre à le mettre dans tous ces états comme elle venait de le faire. Tandis que l'eau froide s'abattait sur sa tête et ruisselait dans son dos couvert de cicatrice, Julian planifia la conversation du lendemain.



(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


     

_________________

If I showed you my flaws
If I couldn't be strong
Tell me honestly
Would you still love me the same?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You're too precious for him ♦ feat Skye   

Revenir en haut Aller en bas
 
You're too precious for him ♦ feat Skye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ben harper feat Vanessa da Mata
» Dernier Pro feat Mc Tia (Rappeuse Danoise) - Prod Lp2
» naowaxx world feat gerard baste , orelsan , féfé...
» Precious Time: Tonalité des harmos?
» [Clip] MYSA Feat DEMI PORTION - M'évader

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We are Young :: 
❧ Carte des cocktails
 :: Se tenir au courant :: → Archive Version 1
 :: Les RP
-
Sauter vers:  
Perdu ? Cliques sur le plan !
Quel temps fait-il à Berkeley?
Rencontre les Alpha
Les accueillir

A caliner

La Corde
Les Grecs
Les
entreprises
Meilleurs
joueurs
City.......500pts
Univ......500pts
Kappa.......0pts
Alpha.......0pts
Sigma......0pts
Omega.....0pts
Gamma....0pts
Theta.......0pts
Smart Tech....0pts
Global Group.......0pts
Nom....0pts
Nom....0pts
Nom....0pts
Nom....0pts
Nom....0pts