AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d'Abi !!! Clique ICI pour le lui souhaiter !!! Smile

Partagez | 
 

 Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Jeu 14 Avr - 2:30



❝Do not disturb❞
Ethan & Lysandre
2 heures du matin. Je tourne et retourne sous mes draps, incapable de trouver le sommeil. Droite, gauche, sur le dos ou sur le ventre, rien n'y fait. Je suis tourmentée et mes pensées tourbillonnent. La raison de cet état de nervosité ? William ! Je m'en veux. Je m'en veux terriblement de lui faire subir cette situation si floue et douloureuse. C'est un homme merveilleux et il mérite bien mieux qu'une copine incapable de prendre une décision et de s'y tenir. Il m'a appelé un peu plus tôt, et je suis restée là, comme une idiote, à regarder cet écran incapable de répondre. Résultat : ma conscience me hurle que je suis une personnage atroce et me prive de ces précieuses heures de sommeil dont j'ai pourtant cruellement besoin. Exaspérée, je retire brusquement le drap qui me couvrait alors et me décide à faire quelque chose pour trouver le sommeil. Je couvre ma nuisette d'une robe de chambre en satin bleu claire et me rend dans la cuisine dans la pénombre, rempli la bouilloire et attend patiemment que l'eau atteigne la température parfaite pour une tisane. Oui je sais, ça fait vieille femme, mais je suis prête à tout pour enfin m'endormir. J'ouvre ensuite un des placards hauts à la recherche d'une tasse et remarque que mon très cher colocataire s'est amusé à les mettre sur la plus haute étagère, bien hors d'atteinte.        

- Il se fiche de moi ! Je lâche en français, encore un peu plus irritée. Depuis notre première rencontre, il prend un malin plaisir à remplir mon quotidien de petites embuches plus agaçantes les unes que les autres et si, en temps normal, j'arrive à relativiser, ce soir, ça m'est plutôt difficile. J'attrape une des chaises haute du bar sur laquelle je me perche pour attraper une tasse, pile au moment où la porte d'entrée s'ouvre brusquement sur un Ethan en mode "party hard". Surprise, je sursaute, perd l'équilibre et manque de tomber de la chaise. Je m'accroche de justesse au dossier et finit par descendre de mon perchoir, après avoir pris le soin de lancer un regard noir à Ethan.

- Déjà rentré ? Mais il est encore tôt pour toi ! Je lâche, sarcastique comme à mon habitude, avant d'attraper la bouilloire et de verser l'eau chaude dans ma tasse.


© Pando


Dernière édition par Lysandre Marinier le Ven 15 Avr - 0:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 208
copyright : magnus effect

avatar : Colton Haynes
DC : Hope Emerson
age du personnage : 25 ans
Porte monnaie : 131

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Jeu 14 Avr - 19:05

Do not disturb
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Ce soir, grosse soirée dans un bar dans le quartier sud de Tampa, pas très loin de l'appartement, j'y vais quand même en voiture histoire de frimer en garant ma décapotable devant le bar ! Stratégiquement j'ai choisi cette appartement non seulement pour la vue que la baie vitrée du salon donne sur la ville et la plage mais aussi pour le fait que tous les bars les plus branchés sont à quelques minutes de ce somptueux appartement ! Il faut quand même l'avouer, j'ai clairement la belle vie ! Un appartement gigantesque, luxueux et classe. Des études, qui même si j'ai du mal à l'admettre, me plaise vraiment et pour lesquelles je suis vraiment doué. J'ai retrouvé mes meilleurs amis, mes potes de toutes les conneries et surtout j'ai la liberté d'être canon, riche et d'attirer toutes les filles que je désire ! La belle vie quoi !

A la soirée tout se passe à merveille, comme prévu, l'alcool coule à flot, les jeunes filles sont toutes plus belles et chaudes les unes que les autres. On s'éclate, on danse, on boit et on drague comme à notre habitude. Surtout avec Luke. Depuis quelques mois, Dylan est un peut plus sur la réserve. Il n'a jamais été un grand Don Juan, c'est beaucoup plus les filles qui préfère aller vers sa jolie petite bouille d'ange. Mais ce soir, il préfère rester avec notre bande de potes que s'approcher des belles nana qui peuple notre soirée !
Comme à notre habitude, après avoir croisé Alicia et après s'être balancé les pires horreurs à la figure, on se retrouve dans les vestiaires du bar pour une "danse" endiablé. Une fois mon coup tiré, je décide de rentrer à l'appartement. Je suis fatiguée, j'ai eu une grosse journée de cours et je commence bientôt mon stage à l'hôpital. Il faut que je sois en pleine forme.

Je prend ma voiture, me gare sur ma place et monte à l'appartement. Quand j'ouvre la porte, je tombe nez à nez avec Lysandre en robe de chambre, faisant l'équilibriste. « Mais qu'est ce que tu fais ? »
Je m'arrête quelques minutes et la contemple. De là ou je suis, je peux apercevoir le haut de ses cuisse et la naissance de son fessier. La vue me ravie et je me met à sourire. « Tu sais, les célébrités ne reste jamais toute une soirée, ils font des passages. Et puis une fois que j'ai eu la fille que je voulais, je me tire, à quoi bon rester ? Faire la conversation ? Non merci c'est pas pour moi ! » Je souris à nouveau. « Et toi, pourquoi t'es debout à 2h du matin ? »



made by pandora.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Jeu 14 Avr - 23:15



❝Do not disturb❞
Ethan & Lysandre
Perchée sur ma chaise, je lance un regard noir à mon coloc, agacée par son aplomb. C'était a cause de lui que je me retrouvais dans cette situation, et il avait le culot de me demander ce que je fichais, comme si j'étais totalement folle. Je reprends donc

- Quelqu'un a eut la bonne idée de placer les mugs sur l'étagère du haut, ignorant totalement le fait que la dite étagère est hors de ma portée ! Je descends donc de mon perchoir avant de verser le liquide brulant dans mon mug durement gagné, et de lancer une des phrases dont j'ai le secret à mon coloc adoré. Connaissant le personnage, je me doute bien que le sourire qu'il arbore alors, est sans doute du à ma tenue et je m'empresse de tirer discrètement sur le bas de ma robe de chambre afin d'éviter un autre regard lubrique, avant de lever les yeux au ciel en entendant sa réponse. C'était tout de même fou une telle estime de soi, un peu trop fou à mon gout. Je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il y avait sans doute une part de faux derrière et j'avais toujours beaucoup de mal à le prendre au sérieux quand il parlait ainsi. Je préfère ne pas m'attarder d'avantage sur le sujet. Je n'en ai pas le courage, et j'ai bien autre chose en tête que de rentrer dans un débat stérile avec Ethan. Je me contente donc de répondre

- La grande classe ! Avant de porter la tasse à mes lèvres pour prendre une petite lampée de thé, mais je suis stoppée dans mon geste en entendant qu'il me retournait la question. Ethan Callahan était donc capable de s'inquiéter du bien être de quelqu'un d'autre que du sien ? Quelle surprise ! C'est dommage que ça tombe pile sur le seul moment où je n'ai absolument pas envie d'en parler.

- Disons que...je n'arrive pas à trouver le sommeil... je réponds, évasive, avant de porter la tasse à mes lèvres et de me délecter du liquide. Connaissant la bête, je me doute bien qu'il ne prendra pas la peine de m'en demander d'avantage.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 208
copyright : magnus effect

avatar : Colton Haynes
DC : Hope Emerson
age du personnage : 25 ans
Porte monnaie : 131

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Mar 19 Avr - 14:39

Do not disturb
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Je me réjouis intérieurement de voir Lysandre galérer à atteindre les mugs que j'ai sadiquement rangé au plus haut du placard, uniquement pour la faire rager. Et aussi, avec un peu de chance comme ce soir, arriver au moment ou elle est en petite tenue sous sa robe de chambre et en hauteur pour une vu imprenable ! Je sais quand même que j'ai vraiment de la chance d'avoir une coloc aussi canon ! Tous mes potes me le répètent pratiquement tous les jours. Pour moi c'est un peu différent. Honnêtement, Lysandre est une très belle femme, elle est magnifique mais tellement .. bizarre. Il est clair qu'on ne vient pas du même monde et la dernière fois que je suis tombé sous le charme d'une femme qui n'était pas du même monde que moi ça s'est terminé avec un enfant, un pseudo avortement, pas de nouvelle pendant deux ans, et des pleures ainsi que des cris .. Alors les histoires dramatiques à la Gossip Girl, très peu pour moi ! Malgré la soirée, Alicia et toute la bonne ambiance de la soirée, une fois dans la voiture seul, je repense à Elena et à toute cette histoire. Il faut que je vois mon fils, il faut que j'aille confronté mes parents. Mais comme je n'en n'ai parlé à personne, je ne me sens pas soutenue et l’inquiétude s'empare de moi. Quant à Lysandre, elle n'est ni ma meilleure amie, ni quelqu'un de proche, je ne me vois sûrement pas lui en parler. Surtout si Luke et Dylan ne sont pas au courant ..

J'arrête de sourire et de la regarder avec mon regard de pervers et je pose mon blouson sur la chaise. J'enlève mes chaussures, mes chaussettes et attrape le short et le t-shirt que j'avais laissé sur le dossier d'une des chaises de la cuisine. Immédiatement, j'enlève ma chemise et mon pantalon, et seulement vêtu d'un caleçon calvin klein, noir, moulant et sexy, sans complexe, j'enfile mon short et mon t-shirt pour être plus à l'aise. Je m'avance vers le placard de la cuisine et attrape un mug. « Je peux en avoir ? » J'attrape une boite de tisane aux fruits rouges et la met dans ma tasse.
« Et pourquoi la belle au bois dormant qui habituellement ronfle comme un tracteur ne trouve pas le sommeil ? » J'ai beau être le pire des connards dans certaines situations je reste quand même un être humains, qui à de l'affection pour certains personnes qui fait attention à leurs bien être. Je ne dirait pas que j'ai de l'affection pour Lysandre mais c'est une gentille fille qui fait ses nuits, alors qui à 2h un vendredi soir elle est encore debout à faire l'équilibriste c'est que quelque chose ne va pas. Et entre coloc, on peut se soutenir non ?



made by pandora.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Jeu 21 Avr - 5:26



❝Do not disturb❞
Ethan & Lysandre
Au sourire qui traverse furtivement son visage, je comprends tout de suite que sa vilaine blague le satisfait grandement...il en faut peu pour être heureux apparemment. Ne souhaitant pas prendre tout cela en considération ce soir, je décide d'ignorer mon observation et de prendre tranquillement ma tisane, en priant pour qu'elle fasse rapidement son effet apaisant et que je retrouve rapidement le sommeil, bien qu'une partie de moi sache pertinemment qu'il n'en sera rien...il me faudrait bien plus qu'une tisane pour me débarrasser de cette culpabilité qui me ronge non-stop depuis quelques mois. Le problème est bien sur qu'il y a plus que la culpabilité dans ma tête et ce, bien que je refuse de l'admettre. Will me manquait, terriblement, ce qui ne m'aidait pas à maintenir cette distance qui était pourtant nécessaire. J'ignorais si c'était sa présence qui me manquait ou s'il me manquait parce que j'avais encore des sentiments. Je dois bien l'avouer, m'interroger sur cette question me faisais encore plus peur que d'affronter le vide de son absence. Alors je suis là, à 2 heures du matin, une tasse à la main, incapable de trouver le sommeil. Finalement, l'arrivée d'Ethan n'était peut-être une si mauvaise chose : il m'aiderait peut-être à détourner mon attention de toutes ces questions harassantes.

Et c'est peut de le dire ! Je le voit rapidement commencer à ôter ses vêtements, comme si de rien n'était, comme si je n'étais même pas présente dans la pièce ou plutôt, comme si se retrouver à demi nu devant une femme ne lui posait pas de problème (bien sûr que ça ne lui pose pas de problème, voyons Lysandre, tu connais la bête maintenant!). Mes joues s'empourprent immédiatement, alors que je détourne les yeux, gênée qu'il ne le soit pas. Je passe ma main dans mes cheveux, avant d'ôter le chat que je crois avoir dans la gorge, portant un nouvelle fois la tasse à mes lèvres. Juste avant qu'il ne se rhabille, je ne peux empêcher mes yeux un peu trop curieux, de se balader discrètement sur son torse...Wow. Je crois bien n'avoir jamais vu une musculature pareille. Moi qui pensais ne jeter qu'un coup d'oeil rapide, je me retrouve à bugger sur ses muscles incroyablement bien dessinés, tant et si bien que je remarque à peine qu'il est en train de s'approcher de moi Je peux en avoir ? Il me sort brutalement de ma "contemplation", réalisant qu'il n'est qu'à quelques centimètres de moi. Je me décale légèrement, me raclant une nouvelle fois la gorge comme pour revenir pleinement à la réalité, avant d'acquiescer d'un simple hochement de tête, d'attraper la bouilloire et de verser un peu de liquide dans son mug.

Il s'enquière ensuite une nouvelle fois de la raison de ma présence dans la cuisine à cette heure si tardive, mais la seule chose sur laquelle je rebondis immédiatement, c'est la partie sur mon soi disant ronflement

- Hey je ne ronfle pas ! Je m'insurge alors, levant un doigt se voulant menaçant dans sa direction, persuadée d'avoir raison. Si je ronflais, William me l'aurait dit...quoi que, je n'en suis pas sûr. Il était bien du genre à supporter ce genre de désagrément en silence, juste pour ne pas que j'en sois gênée. A cette simple pensée, je baisse la tête, attristée comme à chaque fois que je pensais à lui. Je pousse un profond soupire, porte une nouvelle fois la tasse à mes lèvres, avant de lâcher faiblement

- Problème de.... De quoi au juste ? Problèmes de couple ? Mais est-ce que j'étais vraiment en couple au final ? Aucune idée. Je passe une nouvelle fois ma main dans mes cheveux, laissant légèrement tomber ma tête en arrière, avant de poursuivre, avec une franchise surprenante en vue des relations que j'avais avec mon cher coloc

- Disons que j'ai une vie sentimentale un peu compliquée en ce moment et que la culpabilité m'empêche de trouver le sommeil... c'était peu de le dire !


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 208
copyright : magnus effect

avatar : Colton Haynes
DC : Hope Emerson
age du personnage : 25 ans
Porte monnaie : 131

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Jeu 21 Avr - 18:49

Do not disturb
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



La voir me menacer du doigt me fait particulièrement rire. Je hoche la tête plusieurs fois pour lui signaler que si, elle ronfle, et même très souvent. « Tu sais les murs sont quand même fin ! La prochaine fois que je t'enregistre, que tu t'entendre par toi même ! » Ça me fait rire. Une fille ça ronfle, c'est pas grave c'est humain. Quand elle finit par me dire ce qui la rend pas bien je ne peux que compatir. Je sens qu'elle n'est vraiment pas bien. Elle ne fait pas semblant ! Ce que j'apprécie chez Lysandre c'est que c'est une fille vrai. Tout à coup elle parait plus fragile. Il y'a quelque chose de pur en elle, et même d'apaisant. Je prend ma tasse avec moi, et fait signe à ma coloc de me suivre. Je l’emmène dans ma chambre. Au moment de passer la porte je me retourne vers elle et voit son regard interrogateur. « Hé relaxe, j'emmène pas les filles dans ma chambre que pour me les faire ! Allez entre. » En entrant dans la chambre je me rend compte que tout mes cours et mes bouquins sont éparpillés un peu partout la pièce. J'aimerai beaucoup qu'elle se confit, elle à vraiment l'ai de ne pas être bien, alors si elle me dit un de ses secrets, je pourrais peut-être en partager un moi aussi. Je lui fais un peu de place sur le gros fauteuil confortable de mon bureau. Quant à moi, je m'allonge de façon nonchalante sur mon lit, poussant quelques cours au passage.  « Dis moi tout, t'as un copain et tu l'a trompé ? Sucer c'est pas tromper tu sais. » Je fais un petit sourire narquois avant de boire une gorgé de ma tisane. « Écoutes Lysandre, je sais que je suis sûrement la dernière personne à qui tu as envie de parler mais que tu le veuille ou non on vie sous le même toît alors quand tu vas pleurer ou te disputer avec quelqu'un je serais très certainement au première loge. Trêve de plaisanterie, si tu as envie de parler je suis là. » Le rôle de connard je me le donne moi même, je l'entretiens et j'y tiens mais je me dis que Lysandre partage ma vie privée, alors on peut se soutenir. C'est vrai que c'est compliqué de laissé apercevoir ma sensibilité, mais ce n'est pas le genre de fille à allée raconter que Ethan est en fait un sensible. Sans vraiment savoir pourquoi, je me rend compte qu'elle amène la confiance. Et Entre Elena et mes parents qui me mentent sûrement, j'ai besoin de quelqu'un en qui avoir confiance. 


made by pandora.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Jeu 5 Mai - 12:26



❝Do not disturb❞
Ethan & Lysandre
M'enregistrer en train de ronfler ? Impossible étant donner que je ne ronfle pas ! Voilà pourquoi je réponds amusée
- J'aimerais bien voir ça ! Avant de porter une nouvelle fois ma tasse à mes lèvres et d'en venir à parler de ce qui me tracasse. Moi qui commençais à penser qu'Ethan n'était qu'un enfant, capricieux et un peu égoïste, voilà qu'il me prouvait qu'il n'était pas que ça...oui son intérêt pour mes petits tracas ne suffisait tout de même pas pour me faire oublier ses orgies à la maison, sa façon de traiter les femmes et son langage parfois un peu désagréable avec moi à la maison. Quoi qu'il en soit, ce soir, j'aurais bien besoin d'un ami ou a défaut, d'une oreille attentive. Voilà pourquoi je le suit quand il me fait signe, ma tasse à la main. Cependant, je marque une petite pause, hésitant avant d'entrer dans sa chambre, ignorant ce que j'allais y trouver. Depuis le début de notre cohabitation, je n'avais jamais poussé cette porte, consciente que rien de ce qui se cachait derrière ne serait à mon gout.

Apparemment très attentif ce soir (il n'était donc pas totalement alcoolisé, c'était déjà ça), il remarque ma légère hésitation. Hé relaxe, j'emmène pas les filles dans ma chambre que pour me les faire ! Allez entre. Ah oui ? Mes sourcils se haussent légèrement en entendant une telle phrase, avant que je me dise qu'il faudrait sans doute que je revois ma copie sur son cas, au moins pour ce soir. Il faisait de toute évidence des efforts pour ranger le Ethan de la vie de tous les jours, soucieux de mon bien être pour quelques minutes, je pouvais bien lui donner le bénéfice du doute au moins pour quelques minutes. Sans un mot, j'entre dans la chambre à sa suite et jette un rapide coup d'oeil autour de moi. Pas de poster immonde, pas de miroir au plafond et ou de moquette kitch au sol ou sur les murs...je suis surprise. Oui, dans mon esprit cette chambre avait tout d'un "donjon des délices", lieu de toutes les perversions possibles et imaginables...oui je sais, j'ai une très hautes estimes des moeurs de mon coloc adoré.

Accaparée par mon investigation, je remarque à peine les livres, plus préoccupée par la salubrité de la pièce...ben oui, les filles défilaient ici et j'ignorais ce que je pourrais trouver au détour d'un coussin ou d'un pantalon. Je bug d'ailleurs en voyant le lit...j'espère qu'il n'a pas l'intention de me faire m'y assoir. Heureusement pour moi, il se dirige vers son siège de bureau qu'il me libère. Un discret soupire s'échappe de mes lèvres, tandis que je m'en approche et m'y assois, avant de lâcher un petit remerciement. Dis moi tout, t'as un copain et tu l'a trompé ? Sucer c'est pas tromper tu sais. Et voilà le Ethan habituel de retour. Mon regard se fait plein de jugement, avant que je marmonne un Ethan... réprobateur. Il semblait disposé à en entendre davantage, et voilà qu'il me sortait un truc dégoutant...vraiment déroutant ce garçon. Et puis comment pouvait-il penser que je pouvais tromper qui que ce soit. C'était là une belle preuve qu'il ne me connaissait pas du tout ! Heureusement pour moi (et pour lui) il rectifie rapidement ses paroles. Voilà que c'est lui à présent qui tient le discours "nous sommes condamnés à vivre ensembles, alors essayons d'en tirer profit" que je lui tenais à notre rencontre, avant qu'il ne m'expose ses règles de vies, auxquelles j'étais apparemment obligée de me soumettre. Bref, je m'égare. Une fois de plus, mes sourcils se lèvent un peu, surprise par un tel revirement de situation, avant de pousser un soupire, comme pour me donner du courage pour exposer cette situation.

- Okay... par où devais-je commencer et que devais-je exposer au juste ? Oui j'allais parler à Ethan, mais je n'avais pas non plus l'intention d'entrer dans les détails sordides (oui, je me méfie quand même un peu de la bête). A bien y réfléchir, je n'avais encore parlé de tout ça à personne depuis ma "séparation" avec William. Mon père et Evy essayaient d'avoir des informations parfois, mais je trouvais toujours un moyen de détourner la conversation...ils étaient tous les deux bien trop impliqués pour que je m'étende sur le sujet. Ethan lui, ne connaissais aucune des personnes impliquées en plus de moi. Je passe ma main dans mes cheveux, prend une gorgée de tisane, me racle la gorge et me lance On va dire que...j'ai une situation sentimentale un peu compliquée en ce moment...je suis avec un garçon depuis mes 16 ans, un américain. Au fil des années, il est venu s'installer avec moi à Nice après la mort de ma mère et le départ de mon père pour sa ville d'origine... je marque une pause réalisant que malgré mon désir de garder quelques informations pour moi, j'en avais dis plus que prévu, avant de me dire que foutue pour foutue, il valait sans doute mieux continuer. Je me racle donc la gorge, baissant légèrement la tête, avant de poursuivre, ignorant volontairement le feu présent dans mes joues ...on a vécu quelques mois dans la maison familiale tous les deux, et je suppose que c'est ce qui a eut raison de nous...il me rappelait la période heureuse, quand maman était encore là et papa encore heureux...et puis on m'a proposé une collaboration avec une marque ici et j'ai accepté. Will est retourné chez lui et je suis arrivée ici...je ne lui ai pas parlé depuis que je suis arrivée et...on va dire que je m'en veux de lui faire vivre tout ça La tête toujours basse, je porte une nouvelle fois la tasse à mes lèvres, appréhendant la réaction d'Ethan à toutes cette histoire un peu encombrante.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 208
copyright : magnus effect

avatar : Colton Haynes
DC : Hope Emerson
age du personnage : 25 ans
Porte monnaie : 131

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Jeu 5 Mai - 16:49

Do not disturb
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Je l'écoute parler, expliquer ce qui la tracasse au point d'être réveiller à deux heures du matin et de me suivre aveuglément dans ma chambre, alors que je pouvais lire le dégoût sur son visage lorsqu'elle passait devant cette porte. Je l'écoute très attentivement. Je vois bien qu'elle est blessée. Et bizarrement elle ne ressemble plus a ce petit bout de femme si fort, elle parait plus fragile. J'apprécie sa présence. C'est la première fois qu'une fille reste dans ma chambre pour qu'on parle. En général parler n'est pas mon divertissement préféré, surtout avec une fille aussi jolie .. Mais je crois qu'au fond, j'aime bien ça, j'aime bien l'idée d'avoir une amie fille. Il faut vraiment que j'arrête de penser que les femmes ne sont que des objets sexuels. Mais dans un autre sens il faut avouer que Lysandre est une très jolie fille et là assise sur ma chaise de bureau, uniquement vêtu de sa robe de chambre, me laissant apercevoir encore une fois la naissance du haut de ses cuisses .. Je détourne le regard faisant mine de regarder mon bureau encore une fois remplit de livres. Je lui fait signe de pousser les livres pour pouvoir poser sa tasse chaude. Une fois que Lysandre m'explique la situation, je la regarde attentivement avant de porter la tasse à mes lèvres, faisant attention de ne pas me brûler. Avant de répondre, je prend une grande inspiration. « Pourquoi tu ne lui a pas parlé depuis ton arrivée ici ? Tout allait bien entre vous quand tu es partie de Nice non ? » Je ne comprenais où était le problème. S'ils s'aimaient vraiment et que tout c'était bien passé pour eux, pourquoi elle ne lui avait pas parlé ? Il comprenait qu'elle est été obligée de partir au moins ? Parce que moi je peux totalement comprend qu'elle est fait passer ses études, son avenir avant lui. Surtout que même si la distance est dur, avec le vrai amour tout est possible. Je dois avouer que son histoire était assez captivante. Je ne pensais pas que la vie sentimentale de ma coloc d'apparence ennuyeuse pouvait être aussi mouvementé. Je crois que je m'étais un peu pris à ce jeux que les filles font très souvent : la séance papotage pour parler de ses problèmes de coeur. Je crois d'ailleurs que si on partait sur cette pente là, entre son histoire avec son copain/ex copain et mon histoire avec Elena, on en avait des choses à se dire. Mais je dois dire que j'appréciais que Lysandre se confie à moi. Je savais pertinemment pour qui elle me prenait. Le riche petit con, pourrit gâté qui prend les filles pour des objets et qui ne de respect et d'intérêt que pour sa propre personne. Mais en fait ce n'était pas le cas, je me donnais ce rôle pour ne pas être blessé, encore une fois.   


made by pandora.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Jeu 5 Mai - 18:20



❝Do not disturb❞
Ethan & Lysandre
Pourquoi tu ne lui a pas parlé depuis ton arrivée ici ? Là était toute la question. J'ignorais totalement pourquoi, à chaque fois que je voyais son nom s'afficher sur l'écran de mon téléphone, je pressais, presque malgré moi, le bouton "ignorer", creusant toujours un peu plus le fossé entre lui et moi. Je n'avais absolument aucune raison d'agir ainsi. Avant d'être l'homme de ma vie, William était mon ami. Il n'y avait donc aucune raison pour que je veuille le fuir de cette façon...à moins que ça ne soit pas tant lui que je fuis, mais plutôt notre relation ou les non-dits qu'il y avait actuellement dans notre relation. J'étais partie car on m'avait proposé une offre que je ne pouvais refuser, mais c'était aussi et surtout, une raison de premier choix pour moi, pour fuir notre relation qui prenait l'eau selon moi...oui selon moi seulement, car pour lui, tout allait pour le mieux. Tout allait bien entre vous quand tu es partie de Nice non ? Oui tout allait bien dans le meilleur des mondes en théorie. Will est l'homme le plus doux, attentionnée...parfait qui puisse exister. Et pourtant. Pourtant, je n'étais pas heureuse...je n'étais plus heureuse. Etre heureuse avec l'homme que j'aimais, dans cette maison où plus aucune des deux personnes que j'aimais le plus au monde n'étaient plus, me paraissait faux, injuste, impossible. Mais était-ce juste une question de lieux ? Si ça n'avait été que cela, j'aurais proposé à William de venir à Tampa avec moi...pourquoi ne l'avais-je pas fais ? Voilà, c'était sans doute pour ça que je ne répondais pas à ses coups de fils ou à ses messages : pour ne pas avoir à répondre à toutes ces questions, car les réponses m'effrayaient au plus haut point. C'est la confusion que j'ai en tête à l'heure actuelle que je fuyais. Il était possible qu'à la fin de cette discussion, j'en arrive à la conclusion que je ne peux pas vivre sans lui, mais il était également possible que ça ne soit pas le cas et ça, j'ignore si je suis prête à l'affronter...je ne veux pas faire ça à William. Alors a défaut de prendre le risque éventuel de vouloir mettre un terme à notre si belle histoire, je préférais repousser le moment où nous serions obligés de nous parler...Lâche ? Sans doute un peu. Mais j'avais perdu suffisamment de personnes importantes pour le perdre lui aussi.

Le temps de mener cette rapide réflexion, je porte une nouvelle fois la tasse à mes lèvres, gardant la tête basse. Dans tout ça, je crains que le simple fait de croiser un regard compatissant sur ma personne, ferait jaillir des larmes imméritées...je ne mérite pas de compassion pour faire subir tout ça à un homme si bon, si merveilleusement bien. C'était peut-être pour ça aussi que je n'en parlais pas : pour ne pas risquer d'attirer la compassion de qui que ce soit. Malgré tout, je tente de répondre à sa question, du mieux que le je peux

- Parce que je ne sais pas quoi lui dire...comment justifier mon silence...oui tout allait bien mais...je sais pas. C'est comme si on s'est essoufflé, mais que je suis la seule à le sentir. Je suis venue ici pour le travail certes, mais aussi pour fuir notre vie, et ça, je pense qu'il le sait bien... Je marque une pause, poussant un profond soupire face à la confusion qui régnait alors dans mon esprit. Je passe ma main dans mes cheveux et le bout de ma langue sur mes lèvres, avant de dire, dépitée Gosh je suis vraiment affreuse... Affreuse de lui faire subir ce silence si assourdissant, affreuse d'envisager de questionner les sentiments que j'ai pour cet homme si génial, affreuse d'envisager d'en arriver à lui faire du mal. Je ne devrais même pas réfléchir avec un homme comme lui et pourtant. Pour la première depuis l'exposition de cette situation, je lève les yeux vers Ethan, attendant qu'il valide ce que je venais de dire : oui, je suis une personne affreuse, je le sais, Il le sait et toi aussi tu le sais Ethan, alors dis le...

Finalement Ethan était peut-être le meilleur de nous deux. Il enchainait les conquêtes certes, mais au moins elles savaient à quoi s'attendre avec lui. Il avait l'honnêteté de se présenter comme il était. Moi j'avais promis à un homme une vie à deux, une vie de bonheur et d'amour, et voilà qu'aujourd'hui, je remettais tous nos projets en question, tout ça parce qu'une question cruciale hantait mon esprit : es-tu vraiment amoureuse ? Ces quelques mots avaient suffit pour tout détruire et je méritais d'être punie pour ça.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 208
copyright : magnus effect

avatar : Colton Haynes
DC : Hope Emerson
age du personnage : 25 ans
Porte monnaie : 131

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Jeu 5 Mai - 19:28

Do not disturb
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Je crois savoir exactement ce qu'il se passe. Je lâche un petit rire avant de soutenir son regard. « Oh non tu n'as rien d'affreux Lysandre. On est affreux quand on apprend que celle qu'on aimait est tombée enceinte, que nos propres parents nous ont mentit et que malgré tout cas on refuse d'y croire et on refuse de voir son fils. Ça c'est être terriblement con et affreux. » J'avais lâché ça sans le vouloir. C'était sortie d'un coup et à en juger par la tête que j'étais en train de faire, Lysandre ne tarderait pas à comprendre que je parlais de moi. J'esquisse un sourire avant de cacher mes yeux dans ma tasse. « Je parlais d'un pote hein, un mec de la fac. Je suis un bon confident comme tu as pu le remarquer. Je vais te dire ce qu'il se passe Lysandre, la vérité c'est que tu n'ai pas amoureuse de lui. S'il te manque et que tu te pose des questions c'est uniquement parce que tu as eu l'habitude de vivre avec lui et que ça te manque. Ce qui te manque c'est l'habitude de sa présence. » Je crois que j'avais besoin de lui dire tout ça. Elle avait besoin de l'entendre.« Et je suis désolé pour ta mère. » C'est vrai, j'étais désolé qu'elle ai perdu sa mère. C'était triste que quelqu'un perde un membre de sa famille. Cette jeune fille ne le méritait pas en plus. Quand je vois ce que mes parents avaient sans doute osés me faire, je me dis qu'elle méritait vraiment de garder sa mère. Je me lève de mon lit et décide de m’asseoir contre mon bureau, tout proche de Lysandre. Je pose ma main sur son épaule, pour lui montrer mon soutiens. « Parfois c'est beaucoup plus facile de ne rien dire que de devoir se confronter à la vérité. Ça fait moins mal. » D'après ce qu'elle me disait, je pense qu'elle essayait seulement de le protéger. Ce William avait l'air d'être quelqu'un de bien et elle en avait pertinemment conscience. Elle ne voulait simplement pas lui faire de mal, le blessé et le perdre. Ils avaient du être amis avant tout ça, pour qu'elle le protège autant. Mais pour moi c'était clair. J'avais tellement refusé que l'amour rendre dans ma vie que j'avais nettement eu le temps d'observer la vie amoureuse des autres. Et il était clair qu'elle n'était plus amoureuse de lui. Elle avait seulement l'habitude de lui. Mais cette habitude ne suffisait plus. J'imagine que, honnête et droite comme elle l'était, elle n'avait sans doute jamais été avec un autre, pour voir ce que ça faisait. Mais c'était peut-être quelque chose qu'elle devait envisager pour voir, si elle avait la sensation de le tromper alors rien n'était perdu pour eux. Si ce n'était pas le cas, il fallait qu'elle se fasse une raison.     


made by pandora.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Jeu 5 Mai - 20:05



❝Do not disturb❞
Ethan & Lysandre
A sa définition de "affreux", une case s'allume dans ma tête. De qui il parlait au juste. Mon regard de chien battu se teinte alors d'autre chose, d'une sorte de suspicion. Il y avait bien trop de détails dans cette phrase, pour qu'elle ne soit qu'un simple exemple. Serait-ce possible que ?...non, pas Ethan. Il parle d'une fille qu'il aimait, et tout le monde en ville sait qu'Ethan Callahan ne tombe pas amoureux...à moins que ce soit justement à cause de cette fille en question qu'il soit devenu l'homme qu'il est aujourd'hui. Alors que je tire ce petit bout de fil dans mon esprit, mon regard parcourt avec intensité les traits de mon coloc. Son regard quitte le mien et se perd dans sa tasse...oh boy. Serait-ce vrai ? Je parlais d'un pote hein, un mec de la fac. Je suis un bon confident comme tu as pu le remarquer. Oh bon sang, c'était tout à fait vrai alors. Un pote, bien sûr ! C'est exactement comme quand on est au lycée et qu'on avoir le numéro d'un crush et qu'on prétend que c'est pour une amie, comme s'il ne verrait pas que c'est bel et bien nous au moment de l'inviter à sortir...tout le monde sait qu'il n'y a jamais d'amis quand dit "c'est pas moi, c'est un ami". Mes yeux s'éclairent un peu, en même temps que cette vérité commence à faire son bonhomme de chemin dans mon esprit. Il avait donc déjà été amoureux et surtout, surtout, il avait un enfant ?! Woaw. Ca c'est une bombe. Cependant, je comprends bien que s'il cherche à me le cacher, c'est que c'est sans doute un peu trop gros à gérer pour lui, alors par délicatesse, je hoche la tête, comme si je croyais à son vilain mensonge, alors qu'il retourne très habilement, la conversation sur ma propre situation.

Je vais te dire ce qu'il se passe Lysandre, la vérité c'est que tu n'ai pas amoureuse de lui En voilà un brutal retournement de situation...un peu de douceur et de délicatesse n'auraient pas été de trop pour balancer un tel avis...c'est un homme après tout. Sans que je ne puisse le contrôler, les larmes me montent aux yeux, alors qu'il poursuit, en oubliant de toute évidence les gants que l'on prend en général dans ce genre de situation Ce qui te manque c'est l'habitude de sa présence. Je me mords nerveusement l'intérieur des joues pour empêcher les larmes de couler, mais le mal est fait. C'est à mon tour de détourner les yeux, comme pour cacher ma peine. C'était la première fois depuis des mois que cette idée prenait forme. Elle me rattrapait après des mois passés à la fuir et le choc était brutal. Etait-ce vrai ? Comment pouvais-je ne plus être amoureuse de lui ? Impossible...pour quelle raison ? Perdue dans mes pensées et occupée à cacher mes larmes, je n'entends pas sa phrase par rapport à maman...heureusement, sinon ça aurait été les chutes du Niagara dans sa chambre !

Je ne remarque pas tout de suite son déplacement, mon regard étant totalement embué, cependant je sens bien sa main se poser sur mon épaule. Perplexe, je lève les yeux vers lui, surprise par tant de sollicitude de sa part (surtout après la brutalité avec laquelle il venait de me confronter à cette vérité qui, je l'espérais, n'était pas totalement vraie) Ça fait moins mal. Oui enfin, ça ça restait à voir. Les derniers mois étaient loin de ressembler à une partie de plaisir si vous voulez mon avis. Je baisse de nouveau la tête, passant discrètement le bout de mes doigts sous mes yeux tentant en vain d'y ôter les larmes qui coulent maintenant presque en discontinu.

- Moins mal ?...Tout est relatif... Je lâche d'un voix à peine audible. C'était peut-être plus facile, certes, mais pas vraiment moins douloureux. Et puis la faible image que j'avais de moi à cause de ce silence, rajoutait une bonne couche d'auto flagellation à tout cela. Je porte une nouvelle fois ma tasse à mes lèvres, espérant qu'elle stopperait mes larmes de couler, et ça marche. Je déglutit avec peine, ma gorge étant totalement nouée, pose ensuite le mug à côté d'Ethan, et décide de retourner de nouveau la situation, lasse de me lamenter sur mon petit coeur en peine. Je me lève donc, lui faisant face, posant mon regard encore légèrement humide dans le sien, avant de dire simplement Un ami hein?... S'il y avait bien une chose qui avait toujours été entre lui et moi depuis le début de notre colocation, c'était la franchise...je n'aurais pas pu prétendre bien longtemps avoir cru à son mensonge. Dans mon mouvement, je ne remarque pas que ma robe de chambre en à présent totalement ouverte, laissant entrevoir la nuisette noire dans laquelle je passe mes nuit depuis le début de la semaine. Je ne le lâche pas du regard, bien décidée à en apprendre davantage.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 208
copyright : magnus effect

avatar : Colton Haynes
DC : Hope Emerson
age du personnage : 25 ans
Porte monnaie : 131

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Ven 6 Mai - 12:48

Do not disturb
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Je vois sur son visage que ce que j'ai dis était blessant. J'avait voulu être franc, lui dire ce que je pensais et je n'ai pas vraiment mis les forme alors que j'aurai pu être un peu plus délicat. Je fais une grimace, désolé de lui avoir fait du mal avec mes paroles pas très délicate. « Désolé, j'aurai du être un peu moins rentre dedans pour te dire ça. » Alors que je suis au dessus d'elle, j'aperçois ses larmes couler le long de ses joues. Je m'en veux immédiatement. Je n'aurais jamais pensé que je pourrais la faire pleurer. Bien sur, j'en ai fait pleurer des filles, mais en général de plaisir ou alors parce que je les larguaient ! Maintenant je les fait pleurer parce que je leur dis la vérité. C'est bien la peine d'être franc tiens ! Alors que j'ai posé ma main sur son épaule, je fais des vas et viens pour la caresser gentillement, lui faire comprendre qu'elle n'est pas seule. « Non Lysandre, ne pleure pas, je ne voulais pas te faire de la peine. Je suis pas très délicat comme mec. Je fais mes essaies dans le domaine des mecs bien là, alors tu comprends » Je lui fait un petit sourire pour appuyer ma petite blague. Je crois que je n'aime pas blesser cette fille, alors qu'habituellement je n'en ai rien à fait, je me rend compte que la voir pleurer me fait un pincement au coeur.

Puis viens le moment où elle me montre bien que ma petite histoire soit disant vécu par un ami, elle n'y avait pas cru une seule seconde ! Je baisse la tête avant de lui dire en souriant : « Ne change pas de sujet toi, tu sais j'ai réfléchi et je pense que tu devrais essayer de coucher avec un autre. Ne te braque pas tout de suite et écoutes mon idée » Je m'adosse à nouveau contre mon bureau. « Tu ne sais pas si tu aimes encore William. Tu as fuis votre vie que tu trouvais étouffante, peut-être même monotone. Bref dans tout les cas tu ne sais plus ce que tu ressens pour lui ou si tu dois rester avec lui ou pas. La meilleure façon à mon avis est de coucher avec un autre. Si tu ressens rien et que tu ne fais que penser à William, alors tu peux même tout arrêter en pleins milieu et tu sauras qu'il y'a encore une chance entre vous. Mais si tu prends ton pieds alors c'est que tu as besoin de liberté et que ton avenir ne se fera sans doute pas avec lui. » Je lui souris de façon tout à fait charmante. « Je sais que mon idée peut paraître dégueulasse ou encore perverse comme celui que tu crois que je suis. Mais c'est un bon moyen de tester tes sentiments. De toute façon c'est toujours mieux que de rester à te morfondre à 2h du matin avec une tasse de thé ! Et la chance te souris puisque tu as devant toi un sex toy qui se sacrifie pour que tu puisses révéler ton amour ou non pour ce Will. Il te faut un mec qui ne s'accrochera pas à toi, qui ne risquera pas de tomber amoureux ou de te harceler pour recommencer et avec qui tu peux arrêter en pleins milieu si ça ne va pas, sans le blesser. Qui d'autre mieux placé que moi ? En plus vraiment aucun risque de gêne, ni que ça recommence. C'est promis » Je remarque à présent qu'elle s'est levé et que sa robe de chambre s'est ouverte et que je peux apercevoir sa nuisette noir, transparente et vraiment sexy. Elle a vraiment un corps de rêve. Je la reluque pendant un bon moment avant de me mordre la lèvre et de la regarder à nouveau dans les yeux. « Puis tu as l'air déjà prête ! »  



made by pandora.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Ven 6 Mai - 20:06



❝Do not disturb❞
Ethan & Lysandre
Désolé, j'aurai du être un peu moins rentre dedans pour te dire ça. Et voilà qu'à présent, j'avais droit à des excuses de la part d'Ethan Callahan...cette soirée était définitivement pleine de surprise. Malgré mes larmes, mes yeux s'écarquillent un peu plus, légèrement décontenancée par ce qu'il venait de dire. Je dois admettre que j'ai un peu de mal à comprendre ce qui se passe au juste : je me retrouve dans la chambre de mon coloc qui, très clairement ne me porte pas dans son coeur depuis mon arrivée (hormis quand il s'agit de me reluquer dans des positions plus ou moins gênantes), sa main posée sur mon épaule, alors qu'il tente de m'aider à faire le tri dans mes sentiments par rapport à ma relation un peu compliquée...très bien. Rien d'étrange là dedans ! Je fais mes essaies dans le domaine des mecs bien là, alors tu comprends Un petit rire amusé s'échappe à présent de mes lèvres, tandis que j'essuie d'un revers de main les nouvelles larmes bien décidées à m'enquiquiner.
- Oui j'imagine que c'est pas facile hein ! Je réponds avec ironie, bien consciente que malgré l'humour du propos, il ne devait en effet, pas avoir beaucoup d'entrainement dans le domaine selon ce que j'ai pu voir.

Avec habilité, j'essaie ensuite de retourner la situation afin de lui tirer les vers du nez quant à cette lugubre histoire de petite amie et de fils, mais il ne se laisse pas avoir par ma manoeuvre, revenant une fois de plus sur mon histoire en me faisait une proposition que je trouve tout bonnement indécente : coucher avec un autre afin de savoir si j'aime vraiment William ou non...en voilà une idée d'homme. En quoi passer là nuit avec un autre m'aiderait à y voir plus clair. Prise de court, mes lèvres s'entrouvrent alors que je cherche quelque chose à répondre à ça en vain. Ne te braque pas tout de suite et écoutes mon idée Bien que persuadée que rien de ce qu'il pourrait dire après ces quelques mots ne parviendrait à me faire porter un autre regard sur lui, je le laisse pourtant poursuivre, impatiente de voir où son cerveau un brin tordu pouvait nous mener. Il me sort alors une théorie un brin loufoque, selon laquelle une telle relation m'aiderait à y voir plus clair dans mes sentiments pour William en fonction de la façon dont je réagirais pendant et après, et j'ignore si c'est l'effet de l'heure tardive, mais j'y trouve étrangement une certaine logique. Ou alors est-ce ce sourire déjà vu et revu qui commencerait à faire effet sur moi ?...C'est lui qui a bu pourtant. Etrangement intriguée, mon regard parcourt son visage, cherchant à savoir s'il se moquait encore de moi ou s'il était totalement sérieux car bien que je puisse trouver une certaine forme de bon sens dans ses propos, ça n'en restait pas moins une idée totalement folle et tordue. Alors que je m'apprête à lui demander s'il se sent bien ou s'il à totalement perdu l'esprit, il poursuit de plus belle
Et la chance te souris puisque tu as devant toi un sex toy qui se sacrifie pour que tu puisses révéler ton amour ou non pour ce Will. Ah nous y voilà. Ce n'était pas juste une idée comme ça, il y trouvait bien son compte au final...ça ressemblait plus à l'Ethan Callahan que je connaissais "je t'aide mais je veux ma récompense". Un sourire mi amusé mi choqué étire mes lèvres, alors que je l'écoute m'exposer les raisons pour lesquelles il serait l'homme parfait pour un tel plan. Etait-ce vraiment une bonne idée à la base ? Je veux dire, coucher avec un autre pour tester mes sentiments pour William ? C'est certain que quelque chose en sortirait, de positif ou de négatif, mais il faudrait en assumer les conséquences...Etrangement, je n'émets aucun commentaire sur l'éventuel bien fondé de cette suggestions (qui m'aurait tout simplement révoltée en temps normal). Non la seule chose que je parviens à dire est

Serait-ce donc un tel sacrifice que de passer la nuit avec moi monsieur Callahan ? L'usage du mot "sacrifice" n'était peut-être pas le plus approprié s'il souhaitait me convaincre de passer la nuit avec lui...Aucune femme n'aime penser qu'un homme se sacrifie pour ce genre de chose...je ne suis pas désespérée, loin de là et cette idée venait de lui. J'étais tout à fait en position de refuser. Et pourtant, je restais là, les deux mains campées sur les hanches, soutenant son regard avec un aplomb monstre. Je remarque cependant que ses yeux quittent les miens afin de se perdre sur ma silhouette. Intriguée, je baisse les yeux et remarque que ma robe de chambre est à présent ouverte.
Puis tu as l'air déjà prête ! Je hausse le sourcil droit, mauvaise habitude qui n'annonce en général rien de bon chez moi, avant d'attraper les deux pans de mon vêtements et de les fermer lentement, dardant mon regard dans celui d'Ethan, avant de rétorquer Prête pour toi ? Je pose le bout de mon doigt sur son torse sur lequel je dessine de petits zigzags, avant de poursuivre Je pense que tu surestime ton pouvoir de séduction cher ami...
Il voulait jouer ? Très bien : jouons !


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 208
copyright : magnus effect

avatar : Colton Haynes
DC : Hope Emerson
age du personnage : 25 ans
Porte monnaie : 131

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Sam 7 Mai - 1:52

Do not disturb
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Je n'ai pas très envie de parler de cette histoire avec Elena et notre fils. Je crois que j'en ai déjà assez dit et je ne me sens pas prêt à tout expliquer. Déjà qu'elle est dans ma chambre alors que celle ci n'est pas en mode "baise". Elle est la première à la voir sous son vrai jour, comme je suis réellement dedans et qui représente réellement qui je suis : un gosse de riche certes mais qui aime vraiment ce qu'il fait, qui est vraiment bon dans ses études et qui s'en donne la peine malgré ses capacités. "Serait-ce donc un tel sacrifice que de passer la nuit avec moi monsieur Callahan ?" Je souris à ces mots ! Bien sur que non ! Un sacrifice c'est quand on se force à faire quelque chose qu'on a pas du tout envie de faire, ou un truc qui nous dégoûte. Coucher avec Lysandre est loin de toute ces représentations. « Mais non ! Je me suis mal exprimer. Je voulais dire que j'aimerai avoir l'honneur d'être celui qui t'aideras à prendre une décision. » Je fais un signe de révérence pour accompagner mes paroles. « Non mais avoue que l'idée n'est pas débile. Au moins tu sauras vraiment ce que tu ressens pour lui à être avec un autre. C'est pas illogique c'est seulement un peu de psycho mélangé à de la chimie ! Tu sauras si tes hormones sont toujours attirés par les siennes ou si elles sont redevenues célibataires ! Et ça c'est pas des conneries ! » Je lui fais un petit clin d'oeil.
Alors que je suis toujours debout face à elle, elle rattache sa robe de chambre par la ceinture avant de faire jouer le bout de son doigt contre mon torse. Je ne comprend pas trop ce qu'elle est entrain de faire jusqu'au moment où elle me dit que je surestime peut-être mon pouvoir de séduction. Je souris, de la façon la plus charmante possible avant de m'appuyer sur mon bureau pour me remettre droit. Je fais un pas et me retrouve de plus en plus près d'elle jusqu'à avoir mon visage à quelques centimètres du sien et mon corps collé contre le siens d'une façon indécente. Je passe délicatement ma main dans le creu de ses reins avant de lui glisser délicatement dans l'oreille :  Tu n'a rien à perdre à jouer avec moi. Soit tu gagnes William, soit tu gagnes ta liberté. Alors tu veux encore jouer ? »     



made by pandora.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Sam 7 Mai - 13:41



❝Do not disturb❞
Ethan & Lysandre
Mais non ! Je me suis mal exprimer. Oui en effet, c'était peu de le dire. A présent, le sacrifice se transformait en honneur. Voilà qui était bien mieux. Mon ego rassuré, je peux enfin me pencher plus en détail sur cette proposition un brin indécente, mais qui, étrangement, éveille ma curiosité. Entendez moi bien, je ne dis pas que c'est une idée géniale, ou la solution à tous mes problèmes, mais j'y trouve une trace de bon sens, ce qui me surprend...rares étaient les choses pleines de bon sens qui pouvaient sortir de la bouche d'Ethan Callahan, et je me sens presque obligée d'y réfléchir. Cependant, quand je comprends qu'il fait bien sûr référence à lui, je doute un peu du bien fondé de cette "brillante" idée. Etait-ce une vraie idée ou juste une façon de m'attirer dans son lit ? Et quand bien même ce serait le cas, il n'en resterait pas moins que si ça me permettait d'y voir plus clair, ça pouvait tout de même être intéressant...est-ce que j'envisageais vraiment de coucher avec Ethan Callahan ? On dirait bien oui. Mais pour la bonne cause !

Tu sauras si tes hormones sont toujours attirés par les siennes ou si elles sont redevenues célibataires ! Et ça c'est pas des conneries ! J'écoute son second argumentaire sans me défaire de mon sourire, persuadée qu'il y avait dans son esprit, bien plus que de la chimie. Il ne devrait pas essayer de me prendre pour une idiote : il n'a que faire de mes questionnements existentiels. Il à l'occasion de terminer sa nuit de fête, une fille dans les bras et il n'a simplement pas l'intention de passer à côté et si au passage, ça peut me rapporter quelque chose, ce n'est qu'un bonus. Je commence à connaitre le personnage et je sais très bien que pour lui, le sexe est un passe temps, une activité plaisante comme une autre, alors me faire une telle proposition n'avait rien de bien surprenant pour lui. Pour moi, c'était tout de même un peu différent. Mais il est vrai que si dans un tel moment mon coeur se déchirait et que William se présentait à mon esprit, je saurais forcément que les sentiments que j'ai pour lui sont bel et bien présents...sauf qu'en réalisant cela, je devrais également vivre avec le fait que oui, j'ai bel et bien coucher avec un autre homme et j'ignore comment je vivrais avec une telle réalité. Will est le seul homme que j'ai connu et je n'ai jamais envisagé qu'il en soit autrement. Alors oui, bien qu'il y ait du bon sens dans cette idée, les conséquences seraient bien plus dures à assumer pour moi que pour lui.

Je n'ai guère le temps de me questionner davantage, car Ethan passe déjà à l'attaque, se délectant sans retenu de mon déshabillé noir. Amusée par son petit jeu et bien décidée à ne pas le laisser mener la danse étrange dans laquelle nous nous trouvions à présent, je ferme ma robe de chambre et lui tient tête, prétendant qu'il surestimait son pouvoir de séduction. Cependant, je suis un peu prise de court quand je le vois s'approcher de moi. Orgueilleuse, je ne bronche pas, refusant de perdre la face devant lui et reste presque stoïque. Seul un léger frisson parcourant mon échine trahis l'effet que cette soudaine proximité a sur moi et, quand sa main se pose dans mon dos, ce frisson s'intensifie. Il colle son corps contre le mien et je plante mon regard dans le sien, déglutissant difficilement. Ses lèvres s'approchent de mon oreille, tandis qu'il me susurre Tu n'a rien à perdre à jouer avec moi. Soit tu gagnes William, soit tu gagnes ta liberté. Alors tu veux encore jouer ? Je n'avais rien à perdre ? Et mon intégrité et mon estime de moi, on en parle ? Malgré la situation actuelle, je suis encore en couple...enfin si on veut. Bon sang tout est tellement confus. Cependant, ce n'est pas mon coeur qui prend le relais dans cette situation, mais bel et bien ma tête, qui refuse de baisser les yeux ou de laisser Ethan penser encore que je ne suis pas à la hauteur ou que je suis une petite chose apeurée...stupide orgueil quand tu nous tiens. J'ai toujours eut du mal à résister aux défis ou au challenge, ce qui m'a déjà attiré de sacrés problèmes quand j'étais plus jeune. Là, je sens bien que c'est un défi qu'il me lance, mon point faible. Il n'était plus vraiment question de mon couple, de William ou d'y voir plus clair, mais bien de ne pas perdre la face devant Ethan. Je regretterais sans doute cette décision dans la seconde, mais il n'empêche que je glisse mes deux bras autour de son cou, avant de lâcher

- Game on... et de coller légèrement mes lèvres aux siennes : challenge accepted.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 208
copyright : magnus effect

avatar : Colton Haynes
DC : Hope Emerson
age du personnage : 25 ans
Porte monnaie : 131

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Sam 7 Mai - 15:47

Do not disturb
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Je sais qu'elle connait énergumène que je suis. Elle a apprit à m'observer et il faut aussi avouer que je ne me cache pas vraiment d'être un coureur de jupon. J'ai trouvé dans le sexe quelque chose que les autres peuvent trouver dans la danse ou le trombone. Ça me permet de garder une forme physique, de développer des compétences importantes en matière de don de plaisir, de m'occuper l'esprit, de me divertir et de développer mes compétences sociales. Personne ne pourra me reprocher de ne pas avoir de rapport sociaux avec les autres. On condamne souvent les surdoués, en disant qu'ils sont peut-être très intelligent, qu'ils comprennent vite, analyse et structure rapidement mais qu'ils ont des problèmes au niveau de leurs relations sociales. Et bien c'est faux ! J'ai des amis et des plan cul, niveau relations sociales, je trouve que je suis très doué ! Je vois bien que Lysandre à des a priori sur moi, entre ce que je lui laisse voir de ma personnalité et ce qu'elle à du entendre sur moi. Mais elle ne sait pas qui je suis réellement, comme la plupart des gens qui parle de moi ou alors même ma propre famille qui ne me connait pas vraiment dans le fond. Elena savait qui j'étais, et seul Luke et Logan me connaissait vraiment. Mais je ne sais pas pourquoi, Lysandre m'inspire confiance, je sens qu'elle ne se moquerait pas de moi si elle apprenait que mes parents ne sont pas les gens bien qu'ils paraissent être, ou si elle apprenait que je ne me moquais pas de mes études et qu'en réalité je révisais assez souvent, ou alors encore si elle savait que je suis surdoué. Mais ce n'est pas ce soir qu'elle l'apprendra, pour le moment je suis bien trop occupé à lui faire comprendre que mon raisonnement est logique et qu'il pourrait l'aider ! Et si en plus je peux y gagner quelque chose. Parce qu'il ne faut pas se mentir, Lysandre est une jeune femme magnifique ! Elle a un corps parfait, bien proportionné et musclé. Je ne parle même pas de son visage et de ses très beaux yeux. Mais je ne veux pas qu'elle sache qu'elle me plait, je ne voudrais pas que nos rapport change, alors qu'être le coloc détesté, ça m'amuse.
Je la vois donc hésiter avant de commencer à se demande si ce que je suis entrain de lui dire n'est finalement pas un peu logique et pourrait être une aide à son problème. Je ne dis pas que ce serait la solution mais c'est toujours mieux que de ne rien faire. Alors que je m'approche d'elle, je peux lire du défi dans son regard. C'est une jeune femme très fière, très digne et s'enfuir en courant serait un marque de faiblesse et je crois qu'elle ne veut pas paraître faible à mes yeux, elle ne veut surtout pas que je pense qu'elle est une petite coincée et que je peux trouver quelque chose en elle qui la déstabilise. Voilà c'est ça, je pense avoir mis le doigt dessus, elle ne veut pas que je puisse la déstabiliser. Elle continue donc de maintenir son regard et se tiens toute droite. Tout à cou, elle glisse ses mains autour de mon cou avant de me lancer un petit "game on" dans l'oreille et de coller ses lèvres légèrement sur les miennes. Mon coeur rate un battement, je ne pensais pas qu'elle accepterait. Je glisse une deuxième main sur sa taille avant de descendre mes deux mains sur ses fesses puis sous ses fesses et dans un élan je la soulève la serrant contre moi. Je presse mes lèvres contre les siennes, les entrouvrant pour y glisser ma langue. Je fais quelques pas et vient appuyer le dos de Lysandre contre un mur de ma chambre. Il y'a une tension sexuelle très palpable dans la pièce à présent. Et je sens que ce n'est pas romantique entre nous. Elle a une telle force entre nous, quelque chose de bestiale. Je presse mon corps contre le sien alors que la porte toujours. Je quitte ses lèvres pour venir embrasser son cou, sa poitrine alors que sa robe de chambre commence à se défaire à nouveau.  « Alors, tu aimes ce jeux Lysandre ? »      



made by pandora.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Dim 8 Mai - 12:22



❝Do not disturb❞
Ethan & Lysandre
Dans quoi m'étais-je lancée encore ? Prisonnière de mon orgueil, il est à présent trop tard pour faire demi-tour. Plus le temps de réfléchir à l'éventuel bien fondé de cette idée ou encore aux conséquences qu'il me faudrait assumer un peu plus tard. Plus le temps pour ça. Je me surprend à glisser mes bras autour de son cou et, bien décidée à ne pas subir cette situation et surtout, à ne pas le laisser mener la danse, à plaquer mes lèvres contre les siennes. Qui aurait pu penser que les prochaines lèvres sur lesquelles se poseraient les miennes après celles de William, seraient celle de mon colocataire insupportable...pas moi. Et pourtant, j'étais bel et bien là, en train de l'embrasser. Il avait certes entamé les hostilités en me proposant cette idée et en s'approchant de moi ainsi, mais il avait vraiment fallut que ma stupide fierté prenne le relai. J'aurais très bien pu me reculer, lui dire qu'il me fallait du temps pour réfléchir mais que je reviendrais vers lui une fois ma décision prise. Voilà, ça ça aurait été sage de ma part : réfléchir. Mais non, ça j'en avais été incapable face au défi que me lançait Ethan. Résultat, je le sent me rendre mon baiser et resserrer son emprise sur moi. Ses mains se déplacent sans mal sur mon corps jusqu'à mes fesses et la seconde d'après, je me sens décoller du sol. Je m'accroche à son cou, bien que ça ne soit pas vraiment nécessaire...il à l'air de très bien se débrouiller tout seul sans mon aide, avant de sentir un mur dans mon dos. Je tente d'empêcher mes pensées dans leur tentatives d'estimer le nombre de filles qui s'étaient déjà retrouvés contre ce même mur et dans cette même situation, à l'instant où ses lèvres quittent les miennes pour découvrir mon cou et ma poitrine. Ce geste a au moins l'effet d'anesthésier durant quelques secondes mes pensées, tandis que je bascule légèrement ma tête en arrière, lâchant un petit soupire...doué, très doué ce garçon. J'enroule un peu mieux mes jambes autour de sa taille, juste avant qu'il ne me demande si ce jeu me plaisait.

Est-ce qu'il me plaisait ce jeu ? Je n'en ai pas la moindre idée. Il ne me déplaisait pas, c'était certain, mais cette situation imprévue avait quelque chose de...déroutant. Le dernier homme qui avait posé les mains sur moi de cette façon était tout de même un homme que j'avais aimé pendant des années...autant dire que les pensées fusent dans mon esprit et que j'ai beaucoup de mal à y faire le tri. En même temps, je ne veux pas y faire le tri, pas maintenant. J'ai devant moi la meilleure distraction depuis des semaines, le meilleur moyen d'arrêter de penser à tout ça pour quelques heures, alors dans une tentatives désespérée d'arrêter ma rumination, j'attrape simplement la tête d'Ethan qui je ramène à la mienne, lui donnant un baiser langoureux en guise de réponse. Cette réponse devrait lui convenir, sans que je n'ai à y réfléchir. Là, c'est parfait. Alors que je l'embrasse, je ramène rapidement mes mains à mes épaules, afin d'ôter ma robe de chambre, qui reste cependant accrochée dans mon dos encore plaqué contre le mur.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 208
copyright : magnus effect

avatar : Colton Haynes
DC : Hope Emerson
age du personnage : 25 ans
Porte monnaie : 131

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Mar 31 Mai - 19:15

Do not disturb
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



Je suis en train de vivre le fantasme sûrement le plus rêvé par n'importe quel mec qui à une bombe en guise de coloc. Je sens l'envie monter de plus en plus en moi. Ce serait complètement fou de ne pas avoir envie de Lysandre alors qu'elle est si belle, si caractérielle et si pleine de gentillesse. Je continue de penser que mon idée est bonne ! C'est la meilleure façon pour elle de savoir si elle pense encore à ce .. J'ai mangé le nom et tant pis car je m'en contre fou ! Tout ce que je veux c'est passer un bon moment avec elle. lui montrer que je ne suis peut-être pas forcément cet espèce d'obsédé qui pense que les femmes sont des jouets, même si coucher avec elle dans une chambre ou une bonne trentaine de filles sont passés avant elle, ce n'est pas la meilleure façon. Mais elle s'en rendra compte. Je ne sais pas pourquoi je ressens ce besoin tout à coup de lui montrer que je ne suis pas seulement ce gosse de riche, prétentieux, vicieux, sadique et obsédé, mais c'est le cas. Je continue à faire glisser une de mes mains de partout sur son magnifique corps. Une fois sa robe de chambre otée, je m'attaque à son débardeur. D'une main, je fis glisser la premier bretelle. Je continue toujours à la porter, le dos plaqué contre le mur. Je change de mains pour la porter et fait tomber sa deuxième bretelle. Son débardeur, maintenant qu'il n'est plus accroché à ses épaules, commence à glisser le long de sa poitrine. Elle se découvre à moi petit à petit et je ne peux m'empêcher de sourire. Je dépose de doux baisers dans son cou, plus le long de sa poitrine jusqu'à ses seins. Je relève la tête vers elle et lui lance ça tel un ordre : « Enlève ça ! Je veux en voir plus » Je lui fait un malin clin d'oeil avant d'attraper ses lèves entre les miennes et d'y glisser ma langue, l'embrassant langoureusement. Cette femme commence à me rendre fou. Elle a tellement quelque chose de différent, que les autres n'ont pas .. Je ne saurais pas l'expliquer mais j'ai plus l'impression d'avoir envie de lui faire l'amour que de la baiser. Elle force le respect. Déjà parce qu'elle se respect elle même, et je crois qu'au fond, malgré tout ce qu'elle pense de moi, tout ce qu'elle a entendu dire sur moi, elle me respect aussi. J'ai envie d'elle et je ne m'en cache pas. Et je crois que ça se voir, ou alors que ça se sens.      


made by pandora.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   Dim 19 Juin - 23:18



❝Do not disturb❞
Ethan & Lysandre
Je n'aurais jamais pensé me retrouver dans une telle situation, et encore moins en compagnie d'un homme que je pensais détester profondément...D'un autre côté ses lèvres et ses mains se promenant sur ma peau sans la moindre retenue, prouvent juste que je ne le déteste pas tant que ça dans le fond...je ne l'aurais jamais laissé me toucher si je l'avais vraiment détester, soyons clair et ce, défi ou pas défi. Il était cependant très clair que je ne le portait pas entièrement dans mon coeur...il y avait tout de même une multitude de choses qui m'insupportaient chez lui, y compris son apparente arrogance et cette fâcheuse tendance à toujours vouloir n'en faire qu'à sa tête. Oui voilà. C'étaient en grande partie ces choses là qui me mettaient hors de moi. J'ai toujours eu une sainte horreur des donneurs d'ordres, tout le monde le sait et mon coloc plein d'assurance et de suffisance, avait parfois tendance à vouloir tenter de m'imposer certaines choses dans notre quotidien, sous prétexte qu'ici, c'était chez lui...j'étais tout autant chez moi ici que lui et ce, bien qu'il prétendra toujours le contraire.

Pourquoi donc, alors qu'il porte tranquillement ses mains à mes bretelles, les faisant lentement glisser de mes épaules, je ne proteste pas ? Sans doute est-ce parce que je suis occupée à tenter de canaliser mes pensée, afin de tenter de ne pas y faire le tri maintenant...ce n'est certainement pas le meilleur moment pour ça...ou alors au contraire ! Ca serait le moment parfait pour s'arrêter et réfléchir au pourquoi du comment. Mais non. Je n'en fais rien, bien au contraire. Je canalise une partie de mon énergie pour bloquer le flot de mes pensée. L'autre partie ? Elle sert à diriger mes mains, mes lèvres et ma respiration...surtout ma respiration. Il ne faudrait pas qu'elle trahisse la confusion que cet échange fait poindre en moi. Oui Ethan est agaçant. Oui il est déroutant. Oui c'est un gosse de riche irritant qui aurait parfois bien besoin d'une leçon d'humilité...mais qu'est-ce qu'il pouvait être doué de ses mains ! Au fil de ses baisers, j'ai de moins en moins besoin de mettre de l'énergie pour bloquer mes pensées : je suis incapable de réfléchir à autre chose qu'à ses baisers, à son contact et à ses mains qui semblent s'être multipliées, tant elles parviennent à couvrir de surface.

Je suis à la fois anesthésiée et profondément grisée par cette situation, tant et si bien que quand il m'ordonne de me débarrasser de mon débardeur, je m'exécute sans me faire prier, juste avant qu'il ne capture de nouveau mes lèvres en un baiser langoureux. Pour la première fois, je perds le contrôle le temps d'un instant, et un léger soupire s'échappe de mes lèvres. Je me ressaisis rapidement, mais le violent frisson qui court le long de ma colonne vertébrale me trahit un peu plus. J'enroule fermement mes jambes autour de sa taille, avant de laisser mes mains se promener sur son torse, découvrant avec envie les détails de ses muscles, avant de les plonger dans ses cheveux. Mes lèvres quittent les siennes, avant de trouver la base de son cou, sur laquelle je pose quelques baisers, avant de mordiller légèrement sa peau. Je ne réfléchis plus : j'agis ou plutôt, je réagis à lui, à ses caresses et à son regard posé sur moi, oubliant le temps d'un instant qu'il a sans doute eu le même pour une autre femme quelques jours plus tôt, au même endroit.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre
» A découvrir : Ethan Johns
» Opera Royal de Wallonie
» Electric wizard : VS a peur des nazis
» Réglage du Line6 pocket pod pour son "chicago"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We are Young :: 
❧ Carte des cocktails
 :: Se tenir au courant :: → Archive Version 1
 :: Les RP
-
Sauter vers:  
Perdu ? Cliques sur le plan !
Quel temps fait-il à Berkeley?
Rencontre les Alpha
Les accueillir

A caliner

La Corde
Les Grecs
Les
entreprises
Meilleurs
joueurs
City.......500pts
Univ......500pts
Kappa.......0pts
Alpha.......0pts
Sigma......0pts
Omega.....0pts
Gamma....0pts
Theta.......0pts
Smart Tech....0pts
Global Group.......0pts
Nom....0pts
Nom....0pts
Nom....0pts
Nom....0pts
Nom....0pts