AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d'Abi !!! Clique ICI pour le lui souhaiter !!! Smile

Partagez | 
 

 ABI - Si la vie te donnes des citrons, fais de la citronade...moi j'ai un panier plein de citrons alors que je déteste la citronade !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: ABI - Si la vie te donnes des citrons, fais de la citronade...moi j'ai un panier plein de citrons alors que je déteste la citronade !   Mer 28 Sep - 18:54


   
     

Marinier Avery (mariage)
Abigail Lou
28 ans 
12 Novembre à Nice
Correctrice dans une maison d'édition
Virgin Mojito
JE RESSEMBLE A Lily Collins

   
Se lier à des américains semble être une chose assez commune chez les femmes de la famille : maman était française et papa est américain, je me suis mariée avec un américain et Lysandre, ma petite soeur, en aime un.
   

   
   
   
Tu es plutôt ...

Aprem Plage Aprem Canap'
Café Thé
CinémaFilm en plein air
Série télé Film
Vêtement de plage Tenue de soirée
Crème glacée Smoothie frais
Bronzette sur la plage Sport aquatique
Parles nous de toi
Elle ne s'ouvre pas facilement, résultat certains peuvent la croire réservée...il n'en est rien ! → A la fâcheuse tendance de souvent détourner l'attention sur les autres, pour ne pas avoir à parler d'elle. Elle donne donc beaucoup d'attention et d'affection pour ne pas trop en recevoir → Parfois un peu lunatique, elle peut s'irriter facilement → Pense et analyse tout beaucoup trop → Observatrice et intelligente, elle a une lecture du monde incroyable → Très adaptée socialement → Parfois un peu manipulatrice, mais jamais à mauvais escient → C'est une impressionnante contradiction, difficile à suivre → Obsédée du contrôle → Susceptible → Têtue et bornée, il est très difficile de la faire changer d'avis  → Quand elle aime, elle se donne toute entière et elle accorde sa confiance sans la moindre retenue.

+++
Son papa - Lire - Passer du temps en famille - Se prélasser au bord de l'eau - La France - L'action (elle n'aime pas rester inactive trop longtemps) - Donner de l'affection (et en recevoir dans la limite du raisonnable) - Le chocolat - Le caramel - Les deux mélangés ! - L'atmosphère particulière qui règne dans une salle de cinéma - Etre transportée par un bon film - Prendre un bon caramel macchiato le matin, avant d'aller bosser - Faire du footing et un peu de gym en salle - Les enfants - Son travail

---
Elle n'aime pas être trop loin de son père qui est le seul parent qui lui reste - Ne rien avoir à faire - Que quelqu'un fasse du mal à ses proches - Faire elle même du mal à ses proches - Boire du café noir - Le chocolat noir - Payer pour voir un navet (elle estime alors s'être fait arnaquée et ça l'énerve au plus haut point) - Les gens un peu trop intrusifs - Ne pas parvenir à déchiffrer quelqu'un - Il est plutôt rare de la voir rire aux éclats, non pas qu'elle n'aime pas cela, mais il en faut beaucoup pour parvenir à lui tirer autre chose qu'un sourire cynique.

   

   
   
À tes yeux, ta vie n’a rien de particulièrement intéressant qui fasse qu’elle mérite d’être racontée et pourtant, je m’en vais la partager avec qui veut bien la lire.

Tu vois le jour dans une famille franco-américaine – ta mère est française, originaire de Nice et ton père est américain, originaire de Daytona. Leur merveilleuse histoire d’amour commence quand Thomas, ton père, s’inscrit au programme d’échange universitaire avec l’Europe. Il atterrit à l’université de Nice où il rencontre Mélanie, ta maman. C’est un véritable coup de foudre entre eux, marquant l’installation définitive de ton père à Nice - et le début d'une étrange coutume familiale. Ils se marient, terminent leurs études et à peine diplômés ils ont un enfant : c’est toi. On te donne les prénoms de Abigail Lou Mackena (Lou pour Louise, ta grand-mère maternelle, Mackena, ta grand-mère paternelle). Ton prénom usuel est Abigail, mais rapidement, ta famille finit par t'appeler Alouna. Tu tiquais un peu quand tu étais enfant, clamant haut et fort que « ton prénom à toi, c’est Abigail ! » jusqu’à que tu comprennes qu’en t’appelant ainsi, tes proches rendaient hommage à ces deux femmes merveilleuses.

Tu as donc la double nationalité, mais la France est ton pays de cœur. Rapidement, un nouveau membre de la famille fait son apparition : Lysandre, ta soeur, plus jeune de cinq ans, qui constitue une partenaire de jeu de choix lors de vos longs voyages. En effet, tous les étés, vous faites de petits séjours à Daytona afin que vous appreniez à connaître votre famille américaine et que tu puisses travailler un peu ton anglais. Tu les apprécie ces vacances. Tu te sens privilégiée d’avoir deux cultures si fortes. Et puis au fil des années, tu découvres avec plaisir que ton petit accent à quelque chose d'exotique aux yeux des copains de tes cousins, ce qui n'est pas pour te déplaire, il faut bien l'admettre.

Sous le charme du pays de l'oncle Sam, tu participe à ton tour à un programme d’échange en première et passe une année dans une famille en Californie, pendant que leur fils en fait de même chez toi. C'est durant ce voyage que ta passion pour l'écriture prendra une toute autre tournure. Tu écris depuis des années déjà, mais durant cette année, tout ce que tu vis, tu le couche sur le papier, ça et tout ce que tu aimerais vivre également. Tes enseignants adorent ce que tu fais, mais tu penses à tord qu'ils ne souhaitent que flatter l'égo de la petite étudiante étrangère, afin qu'elle se sente plus à l'aise dans ce pays qui n'est pas entièrement le sien. Tu poursuit donc tes écrits, mais prend bien soin de tout garder pour toi.

Tu passe également d'avantage de temps avec la famille de ton père et deviens la parfaite petite américaine. On te fait souvent remarquer que tu as un drôle d’accent et ça t’amuse. Tu es à moitié française après tout, alors quoi de plus normal. Durant cette année, tu es très souvent en contact avec William, l’étudiant qui vit chez toi et vous devenez amis. Sa famille devient ta famille mais ta soeur, ta moitié, te manque plus que tout. Heureusement, Eliana, la petite soeur de William est là et avec elle, Lysandre te manque un peu moins. Alors quand vient l'heure de rentrer chez toi, c'est un véritable déchirement de dire au revoir aux Avery.

Heureusement, cet été là, fou amoureux de la France, William ne peut se résoudre à rentrer immédiatement chez lui. Vous passez donc l’été tous les deux, à Nice. Cet été là, il passe du rang d'ami à celui de premier petit ami. Vous passez vos journées à vous bisouiller et à roucouler sur la promenade des anglais, l’été rêvé de toutes tes amies qui te jalousent et t’envient ton chéri sur lequel elles ont bavés durant toute l’année. Fin aout, il rentre chez lui, te promettant de ne pas t’oublier. Tu sais qu’il le pense sincèrement , mais tu sais aussi du haut de tes 16 ans, que les relations à distance peuvent être difficiles à gérer, surtout à votre âge.  

Tu reprends le cours de ta vie, et en effet, William n’est jamais bien loin. Il ne t’oublie pas, comme il l’avait promis, et vous poursuivez votre petite histoire d'amour malgré la distance. Tu obtiens ton bac avec mention et te lance dans des études de lettres, pour le plus grand plaisir de tes parents, tous deux férus de lecture. Tes études se déroulent sans le moindre accroc...ton chéri se trouvant à des milliers de kilomètres de toi, tu n'as donc pas la moindre distraction ! Ce ne sont pas les propositions qui manquent, mais toi, tu n'as de regards que pour ton William, qui te le rend très bien d'ailleurs. Il multiplie les aller-retours juste pour te voir et votre histoire est plus solide que jamais. Tu termines tes études avec succès et toute la petite famille réussit à accorder ses emplois du temps pour un nouveau voyage en Californie. Vous êtes plus grandes maintenant, mais ce voyage ne perd pourtant rien de son charme. C'est pendant ces vacances, alors que vos deux familles sont réunies dans une maison en bord de mer, que William te demande ta main. Tu accepte bien sûr sans te faire prier et ramène un fiancé dans tes valises. Très proche de ta famille, tu fais le choix de rester avec eux jusqu'au jour du mariage, faisant encore durer le plaisir, tandis que William vit déjà dans l'appartement qui sera le votre.

Tu trouves rapidement un emploi de lectrice et de correctrice pour une petite maison d'édition indépendante, boulot qui te convient parfaitement. A défaut d'écrire, tu découvres de nouveaux talents...rester dans l'ombre, c'est parfait pour toi. Cet emploi vous permet à toi et à William, de remplir votre futur cocon de tout ce qui pourrait vous faire plaisir, ce qui te rend plus qu'impatiente de l'y rejoindre. Heureusement pour toi, deux ans après vos fiançailles, un 15 septembre 2012, un peu avant tes 24 ans, tu épouses enfin l'homme de ta vie, ton premier et dernier amour, lors d'une cérémonie des plus charmantes et intimiste.

Votre vie à deux à tout d'un conte de fée. William est un amour de mari : attentionné, doux, tendre et drôle, il fait de votre quotidien un véritable paradis. Vous vivez deux belles années de mariage, pleins d'espoirs en l'avenir. Et puis un beau jour, un monstre du nom de cancer fait irruption dans ta famille, emportant ta douce maman avec lui et ce, en l’espace de 6 mois. Tu es dévastée. Tu as perdu ta maman, ta meilleure amie, ta confidente, ton soutient… En hommage à cette femme que tu aimais tant, tu ajoute son nom de jeune fille, Marinier, à ton nom de femme.
Abattu et esseulé, ton père décide de quitter la France, laissant la maison familiale à Lysandre. Tout ici lui rappelle Mélanie. Les sons, les accents, les odeurs, les femmes avec de mignonnes tâches de rousseurs sur les pommettes…c’est trop dur à vivre pour lui. A chaque fois qu’il pose son regard sur toi ou sur Lysandre et ses yeux gris, c’est elle qu’il voit.

Malgré le soutient inconditionnel de ton mari, quelque chose s'est cassé en toi le jour du départ de ta mère : tu as perdu une partie de ta joie de vivre. Tu t'accroche, tu fais de ton mieux pour être encore la femme pétillante et douce que William a épousé, mais tu n'es plus entièrement la même. C'est l'annonce de ta grossesse qui ranimera cette petite flemme en toi. Un enfant pour Will et toi...que pouvait-il bien y avoir de plus beau ? Tu retrouves le sourire et la joie de vivre, tandis que votre petite vie de famille s'organise autour de cet événement à venir. Ton ventre s'arrondit et le bonheur grandit dans le coeur de ta moitié. A l'approche des 6 mois de grossesse, des douleurs se font sentir et attire votre attention. Après examen médical, il t'es fortement conseillé de garder le lit jusqu'à la fin de ta grossesse, pour ta santé et celle de l'enfant. Tu t'exécute sans te faire prier et reste à la maison.

Tu dois être vigilante, tu l'as bien compris, mais l'inactivité te rend dingue ! Lysandre n'est pas là (elle est elle aussi en Californie, à Berkeley plus précisément) et William travaille. Autant le dire : tu t'ennuie à mourir. Alors un jour, lasse de rester allongée, tu t'affaire à agencer la future chambre de l'enfant : grossière erreur. En passant non loin des escaliers pour récupérer des draps dans le placard du palier, tu fais un malaise et fait une chute impressionnante. Après une attente interminable, le verdict tombe : tu as perdu ton enfant. Dévastée, ton coeur est brisé. Après ta maman, ton enfant t'es enlevé. Et pire : tu as privé Will du bonheur d'être papa. Cet enfant, c'était son rêve et tu te sens atrocement responsable de tout ça. Dans le fond, tu n'aurais pas pu prévoir ce malaise, tout le monde te le répète, mais c'est plus fort que toi : si William ne t'en veut pas, tu t'en veux pour deux.

Durant des semaines, tu restes prostrée...tu refuses de parler à qui que ce soit, pas même à ton père ou à Lysandre qui ont fait le voyage retour pour te soutenir. Démuni, Will te regarde te fustiger sans savoir comment t'aider...tu ne veux pas être aidée, tu veux que cette atroce douleur s'en aille. La tristesse de William est un rappel constant de ton outrancière erreur. Il ne t'en veut pas, ne te blâme pas au contraire, il t'aime, mais toi, tu ne vois que ta faute. Tu porte ta douleur, ta tristesse et la sienne. Tu es celle qui a brisé le coeur de William par ton imprudence, et ça, ça t'est insupportable.

Au fil des semaines, cette situation devient intenable pour toi : ça ne peut plus continuer comme ça. Vivre dans cette maison, passer dans ces escaliers et devant la chambre du bébé, c'est insupportable. Tu ne peux pas non plus retourner vivre dans la maison familiale où le fantôme de ta maman est encore si présent. C'est ta petite soeur qui te trouve une solution : face à ton désarroi, Lysandre te propose de venir t'installer à Berkeley avec elle pour quelques temps. Tu ne te fais pas prier pour saisir cette occasion. Tu te vois offrir un poste de correctrice dans une maison d'édition basée à San Francisco, avec des bureaux à Berkeley et tu t'envole pour la Californie, laissant William derrière toi. Tu l'aime toujours, ça c'est certain, c'est indéniable, mais votre quotidien à tellement été entaché, qu'il t'es à présent impossible de t'épanouir comme avant.



   
Un petit code à remplir qui aide bien
Code:
<input type="checkbox" checked name="TEST" value=""><span class="pris">Lily Collins</span> • <span class="perso">Abigail Marinier-Avery</span>
   
     
L

   

Appelez Lenou
Age : 24 ans ici • Date de naissance : le 15 octobre !!!  • ♀ ou ♂ ? : Chui une damoiselle • D’où viens tu ? :de la drome • Ton personnage est :tout droit sortit de mon imagination • Comment nous as-tu trouvé ? : suite à une proposition plus qu'indécente d'Ethan aux débuts du forum  Woupsy  • Présence : en théorie deux jour/semaine • Une dernière chose à dire ? : Moi je vous aime gros comme ça   (je vous assure, c'est super grand) •


   


Dernière édition par Abigail Marinier-Avery le Ven 30 Sep - 19:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



MessageSujet: Re: ABI - Si la vie te donnes des citrons, fais de la citronade...moi j'ai un panier plein de citrons alors que je déteste la citronade !   Jeu 29 Sep - 10:28

Re bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas


date d'inscription : 21/04/2016
messages : 624
pseudo/surnom : Life Burns
copyright : avatar:©miss emi ; signa: à venir

avatar : Louis Tomlinson
age du personnage : 24 ans (15.01)
Porte monnaie : 860

MessageSujet: Re: ABI - Si la vie te donnes des citrons, fais de la citronade...moi j'ai un panier plein de citrons alors que je déteste la citronade !   Jeu 29 Sep - 11:36

reuh bienvenue mademoiselle si tu as des questions, n'hésites pas

_________________

more than friends

   love's in the air


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 30/01/2016
messages : 709
pseudo/surnom : Caramelle
copyright : timeless.

avatar : Nina Dobrev
age du personnage : 29 ans
Porte monnaie : 658

http://we-are-young.forumactif.org
MessageSujet: Re: ABI - Si la vie te donnes des citrons, fais de la citronade...moi j'ai un panier plein de citrons alors que je déteste la citronade !   Ven 30 Sep - 19:53

Mooooow cette pauvre enfant ! Que de pertes !



Fiche Validée


Toutes mes félicitation petit padawan et bienvenue sur WAY ! Saches que nous sommes heureux de t'accueillir dans la famille !
Le plus gros de ton travail étant fait, tu n'as plus que quelques petites étapes à passer avant de te lancer officiellement dans le jeu.

• Tout d'abord, créer toi rapidement une fiche de lien et de RP, afin que nos membres chéris puissent venir faire ta connaissance. Nous mettons à ta disposition une fiche si tu en as besoin, par ici
• Vient maintenant le moment le plus délicat de ton aventure, celui où tu dois faire un choix crucial : participer ou non à la Guerre des Clan (GDC). Eh oui, depuis quelques années, Berkeley est agitée de conflits et de rivalités et il te faut choisir ton camp. Tu es étudiant-e ? Cliques ici pour en savoir plus et si tu es un habitant, cliques par là !
• Maintenant que ton choix est fait, n'hésites pas à ajouter un peu de piment à ton jeu et visite le Pimento.
• Tu peux, si tu le souhaites, créer un scénario pour te sentir un peu moins seul.
• Penses également à créer tout ce qui sera utile à ton quotidien : ton chez toi, ton téléphone, tes réseaux sociaux...

• Si tu es perdu-e, regarde à droite de la page, où tu trouveras le plan de la ville et si tu es ultra sympa comme on pense que tu l'es, vote pour le forum sur les top-sites

• Notre dernière recommandation pour toi est de RP ! Beaucoup ! Pourquoi ? Eh bien pour agrandir ton réseau de connaissances ! Ici, il n'y a pas de minimum de lignes obligatoires, alors profites-en ! Si tu manque d'inspiration, tu peux tenter ta chance aux RP aléatoires

Amuses-toi bien !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


date d'inscription : 24/02/2016
messages : 438
pseudo/surnom : Lenou
copyright : Tag...ounette ^^

avatar : Lily Collins
DC : Chui pas schizo
age du personnage : 28 ans
Porte monnaie : 364

MessageSujet: Re: ABI - Si la vie te donnes des citrons, fais de la citronade...moi j'ai un panier plein de citrons alors que je déteste la citronade !   Ven 30 Sep - 20:01

T'as vu ça un peu ? Elle a besoin d'un groooos câlin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ABI - Si la vie te donnes des citrons, fais de la citronade...moi j'ai un panier plein de citrons alors que je déteste la citronade !   

Revenir en haut Aller en bas
 
ABI - Si la vie te donnes des citrons, fais de la citronade...moi j'ai un panier plein de citrons alors que je déteste la citronade !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ragoût de poulet aux olives et pommes de terre au safran
» Steve Harris a appelé et invité D. Stratton à l'O2
» Les noms d'oeuvres les plus ridicules (ou les plus beaux)
» Comparatif vraies/fausses TN1 (rekin/requin/rek1)
» Gifs animés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We are Young :: 
❧ Confectionne ton cocktail
 :: Le verre à cocktail :: → Bienvenue
-
Sauter vers:  
Perdu ? Cliques sur le plan !
Quel temps fait-il à Berkeley?
Rencontre les Alpha
Les accueillir

A caliner

La Corde
Les Grecs
Les
entreprises
Meilleurs
joueurs
City.......500pts
Univ......500pts
Kappa.......0pts
Alpha.......0pts
Sigma......0pts
Omega.....0pts
Gamma....0pts
Theta.......0pts
Smart Tech....0pts
Global Group.......0pts
Nom....0pts
Nom....0pts
Nom....0pts
Nom....0pts
Nom....0pts